vendredi 21 juin 2024
Votre Journal. Votre allié local.
Vignoble Le Nordet

Une aventure entrepreneuriale et familiale

Les + lus

Jessica Corriveau et Sébastien Boulet travaillent en équipe dans le vignoble et se relaient pour prendre soin de leur entreprise et de leur famille. Photo : Courtoisie

12 sept. 2023 08:58

Propriétaires du vignoble Le Nordet depuis juin 2021, Jessica Corriveau et Sébastien Boulet ont embarqué dans l’aventure de la viniculture sans savoir ce qui les attendait. Trois ans plus tard, ils travaillent toujours aussi fort à faire vivre une expérience différente aux visiteurs.

Par Catherine D'Amours - catherinedamours@journaldelevis.ca

Bâti par l’ancien propriétaire, Le Nordet a commencé son aventure dans les années 1980 alors que ce dernier a acheté la terre sur laquelle se trouve le vignoble. Comme il n’y avait rien, c’est lui qui a tout bâti et planté avant l’ouverture officielle quelques années plus tard.

«Nous avons été propriétaires d’une ferme laitière de 2014 à 2018 sur le chemin des Îles, dans le voisinage du Nordet. En 2018, l’étable a passé au feu avec les animaux à l’intérieur», raconte Jessica Corriveau.

Sébastien Boulet, né dans une famille d’agriculteurs, a toujours été passionné par l’agriculture et connaissait bien le fonctionnement des fermes laitières. Ne se laissant pas abattre et sachant que le couple voulait continuer d’être des entrepreneurs agricoles, ils ont tenté dans les années suivantes d’acquérir une nouvelle ferme laitière ou de s’associer à d’autres agriculteurs, mais ces projets n’ont jamais vu le jour.

«Une journée, nous étions dans notre champ en train de faire les foins et l’ancien propriétaire du vignoble est venu nous parler. Il nous a dit : moi, je n’ai pas de relève, je sais que vous avez un côté entrepreneurial, alors je te lance ça», explique la copropriétaire.

Attiré par l’idée d’un nouveau défi, le couple est devenu vigneron en 2021 en n’ayant jamais travaillé dans ce domaine et n’en connaissant pas le fonctionnement. Sébastien Boulet s’est trouvé une passion pour ce nouveau travail.

«L’ancien propriétaire m’a montré comment vinifier et, par la suite, c’est moi-même qui ai fait le processus. Il nous a appris les rouages dans un apprentissage express en trois mois», souligne-t-il.

Malgré un début rapide et en apprenant au fur et à mesure que leur projet se développe, les propriétaires ont déjà reçu plusieurs reconnaissances pour leurs produits. Dans le cadre de la Coupe des nations 2023, compétition nationale de vins et alcools du terroir au Québec, ils ont reçu une médaille d’argent pour leur vin blanc et une médaille d’or pour leur vin rouge. Dans les deux dernières années, trois autres de leurs produits ont aussi reçu une médaille d’argent.

En plus du vignoble, Le Nordet possède une salle de réception qui reçoit plusieurs événements chaque année. L’organisation de ces événements était aussi une nouveauté pour le couple qui organise des mariages, événements corporatifs, anniversaires et plus encore dans leur salle.

«Nous voulons que notre entreprise soit un lieu familial qui peut accueillir tout le monde. Nous faisons tout de A à Z. Les gens qui viennent lors d’événements souvent reviennent d’année en année et deviennent même parfois des amis», raconte Jessica Corriveau.

En plus de n’avoir que quelques employés qui les aident pour l’entretien des champs, le couple a quatre enfants âgés de quatre à dix ans. L’entreprise ne se veut pas familiale que pour les visiteurs, mais aussi avec leur progéniture.

«Nos enfants participent avec nous. Ils grandissent avec l’entreprise. Ils nous aident avec l’embouteillage, à ramasser quelques raisins. Ils expliquent même à leurs amis à l’école c’est quoi un vignoble», souligne Jessica Corriveau.

Des projets qui n’arrêtent pas

Fermées temporairement, les installations du vignoble Le Nordet font peau neuve en ce moment. Les propriétaires ont toutefois encore de multiples projets en tête afin de continuer de faire avancer leur entreprise.

«Nous aimerions ajouter des airs de jeux ou un parcours d’hébertisme, quelque chose pour attirer les familles et rendre le vignoble accessible pour les journées familiales. Nous voulons que les gens apprennent et découvrent l’agriculture au Québec», explique la copropriétaire.

Offrir un hébergement et rendre le vignoble intéressant pour les enfants ne sont que quelques idées que les propriétaires souhaitent développer. Pour Sébastien Boulet, le projet ultime serait d’avoir sa propre cave à vin.

«Notre but n’est pas de grossir la boutique, d’être en SAQ ou d’être plus grands, mais d’offrir une plus belle expérience à notre clientèle. Nous ne voulons pas que les gens ne soient qu’un numéro. Nous voulons garder la proximité avec nos visiteurs et rester accessibles», a conclu le couple de vignerons.

Les + lus