samedi 15 juin 2024
Votre Journal. Votre allié local.
Recherche

Alpha Recherche Clinique s’installe à Lévis

Les + lus

Les trois associées copropriétaires de la clinique. Photo : Xavier Nicole

10 mai 2024 09:35

Alpha Recherche Clinique a procédé, le 19 avril, à l’ouverture d’une troisième succursale, sa première sur le territoire lévisien, ainsi qu’à l’inauguration de sa toute première clinique privée, Alpha Soins infirmiers.

Créée en 2008 à Loretteville, avant de voir un déménagement à Val-Bélair un peu plus tard, Alpha Recherche Clinique est spécialisé «dans le développement de médicaments novateurs, notamment par l’ajout de nouvelles molécules ou par la modification de molécules existantes».

En 2019, Alpha Recherche Clinique a inauguré une deuxième succursale, cette fois à Lebourgneuf, dans la bâtisse de MAclinique. Puis, le 19 avril, elle a poursuivi son expansion en ouvrant sa troisième succursale, installée dans le nouveau Complexe Santé Lévis de MAclinique Lévis, situé au 5801 boulevard Wilfrid-Carrier.

La clinique offre notamment à la population de participer à des études cliniques de phases II, III et IV et de bénéficier d’un suivi médical tout au long de l’étude. Elle recrute des volontaires en bonne santé ou souffrant de diverses maladies dans le cadre de protocoles de recherche approuvés par Santé Canada et par d’autres organismes réglementaires.

À ce jour, l’entreprise a réalisé plus de 200 études cliniques relatives à des problèmes de santé comme la maladie d’Alzheimer, la dyslipidémie (cholestérol), la dépression, le diabète de type 2, l’influenza, les maladies cardiaques et l’obésité ou surpoids avec arthrose du genou.

«En ce qui a trait à Alpha Soins Infirmiers, nous offrons tout ce qui peut se faire dans une clinique de soins infirmiers. Nous avons notamment un département de perfusion intraveineuse, le volet santé voyage, tout ce qui est moniteur cardiaque ambulatoire, pression artérielle ambulatoire, prises de sang et tout ce qui englobe les soins infirmiers», a expliqué Laurence Petit, directrice du centre de Lévis.

 «Une nécessité à Lévis»

 Pour Laurence Petit, Amélie Boulay et Jessica Petit, les trois associées copropriétaires de la clinique, une installation sur le territoire lévisien était un bien nécessaire.

«Nous sommes tellement excitées face à notre ouverture, nous attendions ce moment avec impatience. Je pense que c’est un besoin à Lévis que nous venons combler chez la population. Nous sommes très motivées et nous espérons que les gens vont venir nous voir en grand nombre puisque la recherche clinique est encore très méconnue, mais je pense que c’est un volet important à découvrir. Aussi, nous avions plusieurs personnes de Lévis et des environs qui venaient nous voir à Québec ce qui montre l’intérêt», a expliqué Amélie Boulay.

D’ailleurs, les trois femmes s’entendent pour dire que le fait de se retrouver dans le bâtiment de MAclinique, comme c’est le cas à Lebourgneuf, est «très bien pour leur développement».

«Les médecins de MAclinique Lévis peuvent aussi nous référer leurs patients avec lesquels ils ont essayé des choses qui n’ont pas fonctionné, alors une étude clinique pourrait convenir. Nous avions déjà ce type de collaboration à Lebourgneuf et nous sommes très chanceuses. D’avoir autant de ressources à proximité avec plusieurs types de services, c’est très bien pour nous», ont conclu les trois copropriétaires.

Les + lus