mercredi 22 mai 2024
Votre Journal. Votre allié local.
C'est la vie

Que voilà une idée intéressante du Journal de Lévis !

Les + lus

10 nov. 2023 03:53

Que voilà une idée intéressante du Journal de Lévis que de permettre un espace d’expression. Dans ce monde de communications à l’extrême, a-t-on encore quelque chose à dire et surtout à entendre? Est-ce que je veux me lancer sur la patinoire? Certainement! Il y a tant de sujets que l’on néglige.

Par Carole Théberge

Je suis une optimiste non jovialiste. Cependant, comme je l’ai déjà dit lors de conférences portant sur mon parcours, sur les défis et les succès rencontrés, j’ai choisi d’être heureuse dans la vie. Pas aussi simple que ça. Ce choix oblige des choix. Un coup d’œil sur les années passées me confirme que ceux-ci m’ont menée où je suis. Mais ce n’est pas de ce dont je veux parler ici ni de politique d’ailleurs.

J’ai entendu une expression récemment, «Cultivons l’optimisme». Qu’en pensez-vous?

Moi j’embarque. Contribuer à rehausser un indice de bonheur dans notre communauté, pourquoi pas? Un des éléments qui procure un bien-être certain est de faire une différence pour quelqu’un.e. Mes engagements bénévoles depuis plus de 50 ans (eh oui!) me l’ont confirmé.

J’y ai côtoyé et j’y côtoie toujours des personnes extraordinaires sur des projets fous et ambitieux, des personnes dévouées dans toutes sortes de secteurs : la santé, le soutien aux organismes ,l’enfance, le sport, l’événementiel, le monde militaire, la gouvernance et ces dernières années les arts de la scène, la place des femmes en politique, la parité dans les instances décisionnelles et l’autonomie alimentaire. Il y a tant de causes et de besoins, choisissez votre cause!

Vous me direz, «C’est quoi le lien avec l’optimisme?».

Notre société, donc vous et moi, a besoin de petits bonheurs, d’un coup de pouce, d’un sourire ou d’un merci.  Sortir de sa zone de confort ou de sa solitude, collaborer à un projet, y apporter son savoir, parler et apprendre des autres, se surprendre à aimer ça et de recevoir autant que vous donnez. Cela vous rend optimiste envers la vie au quotidien. Allez, il y a une cause qui vous attend! D'ailleurs, je vous invite à consulter le site Web de Convergence action bénévole, au www.benevoleenaction.com/, pour connaître les possibilités de vous impliquer dans notre communauté.

***

J’ai écrit ce premier texte avant que les drames du Moyen-Orient viennent, tel un tsunami, envahir nos têtes, nos cœurs et nos écrans…

Cette situation invraisemblable, omniprésente me chavire tout comme vous. Allo l’optimisme…

Comment peut-on encore vivre sa vie, ses bonheurs et même ses malheurs qui paraissent bien petits quand le monde est en train de s’effondrer dans un coin de notre planète?

«Aucun être humain n’est une île», ai-je lu récemment. Ces mots expliquent probablement l’effet boomerang de ces drames sur chacun.e de nous. Il nous faut trouver une raison, une explication, comprendre… Je doute que nous y réussissions.

Pour sauver mon cœur et ma tête, je me rallie à l’idée de ne pas être une île isolée, mais d’être reliée aux autres par des ponts que je bâtis. À portée de mains, je peux donner et recevoir, je peux accueillir et rencontrer.

Je ne peux changer le monde, mais je peux construire mes ponts dans mon petit monde.

L’automne nous ramène ses belles couleurs. On s’est régalé de magnifiques paysages cette année. Même éphémère, quelle source de bonheur et de moments magiques! C’est bon pour l’âme.

***

Parlant optimisme. Récemment, j’animais un atelier sur la place des femmes en politique. Une rencontre extraordinaire. D’une voix très forte et convaincante une participante a résumé son projet en disant : «Oui, je veux prendre ma place en politique!».

Aussitôt, elle a été applaudie par l’assistance mixte. Cette certitude que le défi est devant et qu’elle peut le relever, on l’entend de plus en plus. La présence de plus de femmes dans la sphère politique apportant une diversité d’opinions et de solutions ne peut qu’améliorer le discours politique. 52 % de la population doit être représentée! Et oui, la compétence est présente!

Les + lus