CRÉDIT : PATINAGE DE VITESSE CANADA - RAFAL OLEKSIEWICZ

Le patineur de vitesse lévisien, Laurent Dubreuil, a atteint un point culminant de sa carrière alors qu’il est monté sur la première marche du podium et a été sacré champion du monde à l’épreuve du 500 mètres aux Championnats du monde d’Heerenveen, aux Pays-Bas, qui se sont déroulés du 11 au 14 février derniers. Pour une deuxième année consécutive, le Lévisien a également remporté le bronze au 1 000 mètres.

«J’étais à mon meilleur, c’était ma meilleure course en carrière, je me sentais vraiment bien. Je me sentais bien depuis le début de la saison, mais ça s’améliorait toutes les semaines. Rendu à cette semaine, j’étais à mon mieux, physiquement j’étais bon et techniquement, ce n’était pas loin d’être parfait», lance d’emblée Dubreuil.

À l’épreuve du 500 mètres, le patineur de vitesse a enregistré un temps de 34,39 secondes, devançant ainsi le Russe Pavel Kulizhnikov de 0,15 seconde. «C’était un de mes objectifs de carrière, même un de mes rêves de jeunesse. Le 500 mètres, c’est la distance qui va le plus vite en patinage de vitesse. Quand on commence à patiner, c’est parce qu’on aime la vitesse et là, je suis le patineur qui patine le plus vite au monde, c’est quand même incroyable de le voir comme ça, se réjouit celui qui obtient ce titre pour la première fois de sa carrière. C’est un parcours de plusieurs années, c’est le travail d’une vie qui se concrétise dans une course de 34 secondes.»

Depuis l’été dernier, Laurent Dubreuil s’entraînait en salle et avait constaté qu’il était au sommet de sa forme. Cependant, avant de prendre part au Circuit de la coupe du monde à la fin du mois de janvier, le Lévisien n’avait pas coursé depuis quelques mois en raison de la pandémie et parce que l’Ovale olympique de Calgary était aux prises avec un bris mécanique. «Ça a été toute une saison, courte en termes de saison de compétition, mais tellement mouvementée et d’adaptation tout le long de l’été et de l’automne pour s’entraîner. Beaucoup de courses en peu de temps, c’est stressant. Mentalement, c’est difficile de rester sharp jusqu’à la fin, mais j’ai été capable de le faire», expose l’athlète.

Si l’année dernière Laurent Dubreuil avait récolté ses premières médailles sur le Circuit de la coupe du monde à l’épreuve du 1 000 mètres, il a répété l’exploit en montant pour une deuxième année consécutive sur la troisième marche du podium aux Championnats du monde.

«Chaque année, mon but était d’être bon au 500 mètres. Pour le 1 000 mètres, ça m’a pris énormément d’années pour comprendre comment m’entraîner pour être bon sur cette distance et comment patiner, côté technique, rendu à la course. L’an dernier, c’était un peu une surprise que ça débloque au 1 000 mètres. De revenir une deuxième année et regagner des médailles, je suis vraiment content et ça prouve que les résultats de l’année dernière n’étaient pas circonstanciels», partage le patineur de vitesse.

Une courte et intense saison

En arrivant aux Pays-Bas à la fin janvier, Dubreuil n’avait aucune idée des résultats qu’il récolterait comme il n’avait pas renoué avec la glace depuis un moment. Dès sa
 première course au 500 mètres, le Lévisien a épaté la galerie et s’est lui-même surpris en remportant l’argent. «À mes yeux, j’avais des chances de médailles, mais dès la première course, je n’y croyais pas tant que ça. Je ne me suis pas limité, je suis arrivé sur la ligne de départ, je savais que j’étais prêt, mais je savais que je n’étais pas à mon meilleur. De gagner cette médaille-là, c’était exceptionnel», raconte-t-il.

Il a difficilement complété cette première compétition en terminant au 15e rang à la deuxième épreuve du 500 mètres puisqu’il a dû reprendre sa course en raison d’une chute d’un de ses compétiteurs qui l’a empêché de conclure son premier essai. Il a ensuite terminé au 9e rang au 1 000 mètres puisqu’il n’avait plus assez d’énergie pour performer après sa reprise au 500 mètres plus tôt dans la journée.

Lors de la deuxième épreuve du Circuit de la coupe du monde, le week-end suivant, le Lévisien n’a pas raté un des trois podiums en récoltant une médaille d’argent et deux de bronze. «C’était la deuxième coupe du monde de ma carrière où je gagnais trois médailles en un week-end. C’était toute une compétition, ça m’a vraiment mis en confiance pour les Championnats du monde», expose-t-il.

Un retour à la maison attendu

Bien que la dernière saison du Circuit de la coupe du monde ait été brève, Laurent Dubreuil ne se plaindra pas de rentrer à la maison après trois compétitions en un mois. «La compétition, c’est drainant pour le corps, mais pour l’aspect mental également», explique le Lévisien. Ce dernier prévoit recommencer l’entraînement physique pour les trois prochaines semaines et il prendra sa pause annuelle au début mars comme chaque année.

Les plus lus

Un impressionnant château fort

Pour un 14e hiver, Iris LeBlond-Michaud, son conjoint et ses deux garçons ont poursuivi leur tradition de construire un château fort sur leur propriété du secteur Lauzon. Si au départ l’installation temporaire était petite, la construction a désormais pris une telle ampleur que le château de neige est désormais devenu une attraction dans le quartier.

Des résultats qui ne sont pas au rendez-vous pour Boucher

Le fondeur lévisien Philippe Boucher a débuté sa première saison sur le circuit de la Coupe du monde de ski de fond en Europe à Lahti, en Finlande, les 23 et 24 janvier, ainsi qu’à Falun, en Suède, les 30 et 31 janvier derniers. Boucher n’a pas obtenu les résultats escomptés lors des deux compétitions et sa participation au restant de la saison de la Coupe du monde n’est pas garantie.

De nouveaux terrains de pickleball au parc Quatre-Saisons

Entre les mois de septembre 2021 et juin 2022, la Ville de Lévis construira six à huit terrains dédiés au sport du pickleball au parc Quatre-Saisons. Ces travaux concrétiseront le souhait de la Ville qui veut offrir un plus grand nombre de terrains de pickleball sur son territoire dans un horizon de cinq ans.

Je Cours Qc : le Demi-marathon de Lévis aura lieu

Le Demi-marathon de Lévis du parcours Je Cours Qc se déroulera les 28 et 29 août prochains. L’organisation a également annoncé qu’elle tiendra le Marathon Beneva de Québec du 1er au 3 octobre prochain.

Mathieu Olivier marque son premier but dans la LNH

Le hockeyeur professionnel lévisien Mathieu Olivier, qui évolue dans la Ligue nationale de hockey (LNH) avec les Predators de Nashville, a inscrit son premier but en carrière, le 30 janvier dernier, lui a joué ses premiers matchs dans la LNH lors de la saison 2019-2020. Le robuste attaquant, qui a notamment joué avec les Commandeurs de Lévis de la Ligue de hockey midget AAA du Québec, a ainsi réal...

Laurent Dubreuil couronné champion du monde

Le patineur de vitesse lévisien, Laurent Dubreuil, a atteint un point culminant de sa carrière alors qu’il est monté sur la première marche du podium et a été sacré champion du monde à l’épreuve du 500 mètres aux Championnats du monde d’Heerenveen, aux Pays-Bas, qui se sont déroulés du 11 au 14 février derniers. Pour une deuxième année consécutive, le Lévisien a également remporté le bronze au 1 0...

La FAEQ remet une bourse à Aurélie Jacob-Verreault

La Fondation de l’athlète d’excellence du Québec (FAEQ) a remis virtuellement 130 000 $ de bourses réparties entre 47 étudiants-athlètes, le 4 février dernier. La joueuse de basketball en fauteuil roulant lévisienne, Aurélie Jacob-Verreault, faisait partie de ces boursiers.

Renouer avec sa passion

Nouvellement installé à Lévis, Johann Plancque enfourchera de nouveau une moto de course l’été prochain. Avec son équipe NoTeam Motorsport, le résident de Pintendre prendra part à des épreuves du Championnat canadien de superbike, le circuit le plus relevé au pays.

HQCA met fin à sa saison de compétition 2020-2021

Hockey Québec-Chaudière-Appalaches (HQCA) a annoncé, ce 22 février, que l’organisation mettait fin aux activités de compétition des ligues de hockey des régions de Québec et de la Chaudière-Appalaches en raison des mesures sanitaires qui empêchent les équipes de la région de participer à des matchs compétitifs.

La LHMAAAQ lance le Défi midget AAA RDS

La Ligue de hockey midget AAA du Québec (LHMAAAQ), en collaboration avec CCM et le Collège Charles-Lemoyne, organise le Défi midget AAA RDS qui se déroulera jusqu’au 26 février.