CRÉDIT : ARCHIVES

Selon ce que rapportent aujourd'hui Le Soleil et Radio-Canada, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a commencé son enquête sur les plaintes de trois anciennes employées pour harcèlement psychologique contre le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

C'est en raison de l'échec du processus de médiation entre les plaignantes et la Ville de Lévis que la CNESST a amorcé une enquête.

Il s'agit de l'étape suivante dans le processus établi par la CNESST lorsqu'elle reçoit des plaintes pour harcèlement psychologique. Une plainte peut franchir six étapes, soit en ordre chronologique le dépôt de la plainte, l'analyse préliminaire, la médiation (libre et volontaire qui peut être acceptée ou refusée par les parties), l'enquête, la préparation du dossier en vue de l'audience devant le Tribunal administratif du travail (TAT) et l'audience devant le TAT.

Rappelons que les événements allégués par les plaignantes à Gilles Lehouillier seraient survenus pendant son premier mandat à la mairie de Lévis, de 2013 à 2017. Les plaintes ont été déposées en août dernier.

De son côté, depuis le début de la médiatisation de l'affaire en septembre dernier, le premier citoyen de Lévis a toujours vivement nié ces allégations. Une position qu'il a réitérée le 26 avril, en marge d'une conférence de presse.

«Nous sommes à l'intérieur d'un processus de la CNESST, que je suis à la lettre. J'ai la conscience tranquille. Ce qu'on nous demande, c'est de ne pas interférer dans ce processus. La seule chose que je peux vous dire, c'est que ce processus va nous permettre tantôt de distinguer la réalité des faussetés. Et actuellement, je vois dans les médias des faussetés. Dans le cadre du processus, nous pourrons rétablir les faits et nous verrons, à ce moment, les décisions que nous prendrons. Je ne me laisse pas distraire par cela parce que j'ai la conviction profonde que j'ai bien agi dans ce dossier. À la fin du processus, je ferai le point», a déclaré M. Lehouillier avant d'ajouter qu'il avait participé de bonne foi à la médiation.   

Les plus lus

La nouvelle centrale de police au coin du Sault/Guillaume-Couture

Lors de la séance du conseil municipal de Lévis du 27 avril, les échevins lévisiens ont adopté deux résolutions afin d’enclencher le projet de construction d’une nouvelle centrale de police. L’une d’elles a notamment permis l’acquisition par expropriation du site où sera construit le nouvel édifice municipal. Il s’agit du terrain vacant situé au coin du chemin du Sault et du boulevard Guillaume-Co...

Blaney veut des correctifs à la PCUE

Par voie de communiqué, le député fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a demandé, le 7 mai, au gouvernement libéral d'apporter des correctifs à la Prestation canadienne d'urgence pour les étudiants (PCUE). Selon l'élu conservateur, la mesure aura des «impacts dévastateurs» sur l'économie et la vitalité des collectivités du comté.

Lévis prépare un plan d’achat local

Un comité consultatif composé de gens d’affaires lévisiens vient d’être créé par la Ville afin d’élaborer un plan d’achat local. Ce comité mettra en place des initiatives «qui inciteront la population à consommer localement et à encourager les entreprises d’ici».

La réouverture de certaines régions dès le 4 mai

La vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, a annoncé aujourd’hui un calendrier de réouverture des régions du Québec. Tout en insistant sur le caractère graduel du processus, elle a confirmé qu’à partir du 4 mai, les barrages policiers seront levés dans les régions qui avaient été fermées aux déplacements.

Le conseil municipal du 11 mai en bref

De nouveau grâce à la technologie, les échevins de Lévis se sont réunis, le 11 mai, lors d’une séance ordinaire du conseil municipal tenue à huis clos. Voici un résumé des décisions importantes prises par les conseillers lors de cette réunion.

Redémarrage progressif de l’économie

Le premier ministre du Québec, François Legault, ainsi que le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, ont présenté aujourd’hui le plan entourant la réouverture progressive de certains pans de l’économie.

Petits rassemblements extérieurs et certains soins de nouveau permis

Lors de la conférence de presse quotidienne portant sur l'évolution de la pandémie dans la province, la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a annoncé, mercredi, que les Québécois pourront de nouveau réaliser certaines activités. Petits rassemblements extérieurs, soins chez le dentiste ou coupe de cheveux seront bientôt permis.

François Legault revient sur certaines critiques

Le premier ministre du Québec, François Legault, a profité de sa mise à jour quotidienne sur la situation de la COVID-19 dans la province pour faire le point sur les critiques émises au cours des derniers jours face aux décisions prises et à la gestion de la crise sur le territoire par le gouvernement.

Assouplissement des règles pour les aînés

Le gouvernement du Québec a confirmé aujourd’hui, lors de la mise à jour quotidienne, un assouplissement des règles de confinement pour les personnes aînées.

COVID-19 : les autorités provinciales font le point sur la situation

Faisant face aux journalistes pour une première fois depuis vendredi, les dirigeants provinciaux ont effectué une mise à jour sur plusieurs dossiers en lien avec la crise de la COVID-19.