Les transactions réalisées par la municipalité pour acquérir des immeubles ont coûté plus cher que les montants estimés en amont des transactions par ses services en raison d’un manque de planification, indique le rapport du vérificateur général, Yves Denis, portant sur l’année 2018.

Dans son dernier rapport, le vérificateur général de la Ville de Lévis, Yves Denis, s’est intéressé plus particulièrement à la gestion immobilière. L’audit est le premier d’une série de trois dans ce domaine à venir au cours des prochaines années.

Ce travail de vérification a pour objectif de «s’assurer que la Ville de Lévis acquiert ses immeubles selon des besoins définis, avec un souci d’économie et d’efficience».

Au vu des conclusions rendues, la Ville de Lévis peut mieux faire et devra revoir ses procédures d’acquisition d’immeubles destinés aux infrastructures de services publics, puisqu’elles sont «inefficientes», a évalué le vérificateur. En 2018, 65 acquisitions ont été réalisées, dont 29 analysées par son bureau.

Le processus «engendre des coûts administratifs et augmente les délais de traitement des dossiers», car «pour ces acquisitions, qui sont nombreuses et de faible valeur, les procédures sont les mêmes que pour celles concernant les acquisitions importantes».

Le vérificateur général a recommandé à la Ville de permettre aux directeurs de ses services de pouvoir approuver une transaction de faible valeur, comme ils peuvent le faire pour des achats de biens et de services d’un montant inférieur à 50 000 $.

Lorsqu’elle aura recours aux services de professionnels, tels qu’une demande d’évaluation, la Ville devra également regrouper ses demandes «afin de limiter les délais administratifs et les coûts de traitement de ces transactions».

Plus de planification nécessaire

De 2016 à 2018, la municipalité est devenue propriétaire de 21 immeubles dans le cadre des acquisitions de nature stratégique, «peu nombreuses, mais de valeur importante», destinées à l’amélioration de l’offre de service aux citoyens ou à l’administration de la Ville et liées au programme triennal d’immobilisations ou à un plan particulier d’urbanisme. Dix de ces achats ont été analysés par le vérificateur.

«Nous avons constaté que trois des dix acquisitions complétées étaient non reliées à un besoin identifié ou à un plan prédéterminé. La Ville court le risque que les caractéristiques des immeubles acquis ne permettent pas de répondre aux besoins ou entraînent des coûts importants pour qu’ils soient adaptés», a rapporté le vérificateur.

De plus, la rapidité des procédures, due à des délais insuffisants prévus par la Ville, ne laisse pas suffisamment de temps pour négocier ou engager une procédure d’expropriation ce qui «compromet la qualité du processus d’acquisition, dont certaines étapes sont souvent escamotées».

Le vérificateur général a pointé aussi du doigt les évaluations initiales, qui servent par exemple à estimer le montant des travaux nécessaires ou à vérifier l’état d’un bâtiment ou la présence de sols contaminés, qui semblent insuffisantes selon ses conclusions.

À la suite du processus d’audit, la Ville a identifié des mesures concrètes qui pourraient être mises en place à court terme. Sa direction générale a annoncé qu’elle est «en mesure de poser des gestes concrets» dès à présent.

Une modification règlementaire a ainsi été adoptée par le conseil municipal permettant de revoir le plan de délégation pour l’approbation de certaines acquisitions. «Des directives ont également été communiquées aux membres des équipes concernées afin d’augmenter les exigences en matière d’indépendance et d’engagement à la confidentialité dans le cadre des processus d’acquisition», a précisé la Ville.

Les plus lus

La Ville de Lévis présente ses investissements majeurs à venir

Projet phare du nouveau programme triennal d’immobilisations, une centrale incluant le poste de police, la cour municipale et les services juridiques sera construite pour un coût total de 53 M$. Dans ce PTI 2020-2021-2022, la Ville de Lévis consacre aussi près d’un tiers des 401,2 M$ d’investissements inscrits aux infrastructures municipales, dont 71,3 M$ pour le réseau d’aqueduc et d’égouts ainsi...

Les RI demandent «des conditions de travail décentes»

Par voie de communiqué, l’Association des ressources intermédiaires d’hébergement du Québec (ARIHQ) a demandé au gouvernement du Québec, le 22 novembre, d’offrir des conditions de travail «décentes et équitables» aux préposés aux bénéficiaires œuvrant dans les 33 ressources intermédiaires (RI) de Chaudières-Appalaches, au moment où doit s’amorcer sous peu la renégociation de l’Enten...

Le conseil municipal du 25 novembre en bref

Les échevins lévisiens se sont réunis, le 25 novembre, lors d'une séance ordinaire du conseil municipal de Lévis. Voici un résumé des décisions importantes qu'ont prises les conseillers lors de la soirée.

Melançon en veut davantage pour aider les médias

À la suite d’une visite du Journal dans le cadre de la Semaine nationale des journaux le 9 octobre, la porte-parole de l’opposition officielle en matière de culture et de communications, Isabelle Melançon, a profité de l’occasion pour demander au gouvernement provincial un plan d’aide plus ambitieux pour les médias. La députée libérale de Verdun déplore notamment que Québec n’ait pas mis en place ...

Remise lévisienne de médailles de l’Assemblée nationale

Dans le cadre de la remise des médailles de l’Assemblée nationale à des Lévisiens d’exception, le député et président de l’Assemblée nationale, François Paradis, a souligné les succès d’organismes, d’entreprises et de Lévisiens marquants au Patro de Lévis, le 7 novembre dernier.

Les élus municipaux ajustent leur salaire

À la suite de la mise en place d’une imposition fédérale sur l’allocation de dépenses des élus municipaux, le conseil municipal a demandé la modification de la rémunération des élus municipaux afin de compenser cette perte.

Opérations déneigement : des améliorations pour faciliter le stationnement de nuit

En marge du conseil municipal du 25 novembre, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé des changements en ce qui a trait au stationnement de nuit lors des opérations déneigement à Lévis. Afin de permettre à un plus grand nombre de citoyens de stationner dans les rues cet hiver pendant la nuit, des améliorations ont été mises en place par la municipalité en vue de la prochaine saison hivern...

Davie : la CSN veut qu'Ottawa passe de la parole aux actes

Par voie de communiqué, le conseil central Québec-Chaudière-Appalaches de la CSN a fait savoir, le 20 novembre, qu'il s'attend à ce que le nouveau conseil des ministres du gouvernement fédéral, assermenté depuis peu, se mette rapidement au travail pour la Davie.

Grève au CN : les conservateurs demandent que le parlement soit convoqué

La grève des quelque 3 200 employés du Canadien National (CN), déclenchée le 19 novembre, pourrait, si elle perdure, avoir des répercussions importantes dans l’économie locale. C’est pour cette raison que les députés conservateurs à la Chambre des communes, Jacques Gourde (Lévis-Lotbinière), Richard Lehoux (Beauce) et Pierre Paul-Hus (Charlesbourg-Haute-Saint-Charles) ainsi que des représentants d...

La future centrale de police de Lévis coûtera 53 M$

Le montant total de l’investissement représente le double de ce qui avait été énoncé par la Ville en février 2016. Et ce n’est finalement pas sur le terrain présenté alors que sera construit le bâtiment.