Mathieu Lef Bouchard a produit un texte imprimé sur des feuillets produit suivant le procédé de l’écriture automatique. Photo : Aude Malaret

Originaire de Saint-Romuald, Mathieu Lef Bouchard expose ses œuvres aux côtés de celles de l’artiste de Chicoutimi, Ysé Raoux, à l’Autre Gare jusqu’au 21 août, dans le cadre du projet Création Duo Diffusion. C’est une initiative du Centre d’artistes en art actuel Sagamie, situé à Alma dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, à laquelle le centre de Lévis, Regart, participe.

«Ce que j’aime dans l’art, c’est l’impossibilité de le résoudre. On perd la magie si on essaie. Quand on donne une explication, ça éteint l’œuvre», présente l’artiste qui a grandi à Lévis et qui vit maintenant à Québec.

Le travail de Mathieu Lef Bouchard explore les liens entre l’art et la vie. «Ma propre expérience dans le monde devient quelque chose qui va teinter mon travail. Mais, mon travail parle aussi de l’expérience du monde. Je ne peux pas dire que je m’intéresse plus à un sujet, car c’est plus le monde au complet qui devient mon champ d’exploration», explique-t-il.

L’artiste joue sur les frontières de l’art, l’ambiguïté entre création et réel qui amène le public à se demander si, ce qu’il voit est de l’art. «Pour moi, c’est évident que oui, répond Mathieu Lef Bouchard. Mais pour le spectateur, c’est contre-intuitif, comme les morceaux de bois et les structures sculpturales. Ce sont des choses que j’ai trouvées dans la rue et que j’ai placées de cette façon.»

Donner une puissance aux matériaux

L’installation est d’ailleurs au cœur de la démarche de l’artiste. «Il y a beaucoup de travail pour placer les choses et leur donner une puissance ou une justification comme quoi ces matériaux peuvent exister dans le monde de l’art», souligne celui qui œuvre à rendre visible ce qu’il croise dans le monde et se l’approprie leur donnant du sens comme œuvre.

«Ça donne un second regard. On dirait un déchet, mais formellement il y a quelque chose qui se passe. Je m’inscris dans une tradition de la sculpture», partage l’artiste qui fait un lien avec ce qu’on voit dans la vie de tous les jours et nous amène à être plus sensibles aux déchets et à ce qui nous entoure.

Mise en espace

Mathieu Lef Bouchard a développé sa pratique artistique depuis 2013 en parallèle de ses études collégiales. Intéressé par le théâtre, l’improvisation et la musique, il choisit finalement de s’orienter vers les arts visuels. De la photographie à la vidéo, Mathieu Lef Bouchard s’intéresse à la performance et l’art sonore. Avec en poche son baccalauréat en arts visuels et médiatique de l’Université Laval, il poursuit actuellement à la maîtrise. Il a reçu le prix Inter/Le Lieu pour son projet I Guess I Am a Real Cowboy. Il évolue également au sein du collectif musical et performatif MMV2005 depuis 2019.

L’exposition Raime encore est née d’une semaine de résidence artistique au Centre d’artistes en art actuel Sagamie, en décembre dernier. Dans le cadre de cet appel de projet, Création Duo Diffusion, les artistes sélectionnés ont travaillé par paire pour ensuite présenter le résultat de leur réflexion et de leurs recherches.

«C’est une belle contrainte de travailler à plusieurs, gérer l’espace, faire que les œuvres se répondent, puissent cohabiter», indique Mathieu Lef Bouchard. Boule disco, miroirs, papier argenté, impressions, végétaux… Les artistes ont travaillé la mise en espace, les jeux de lumière et de réflexion.

L’ensemble est complété par un texte imprimé sur des feuillets produit suivant le procédé de l’écriture automatique. «J’y vais comme les mots arrivent. Quand on le lit, on ne peut pas compléter la phrase dans sa tête. C’est comme un flux de l’esprit mis sur papier. Il y a un côté absurde. Mais le texte crée une sensation. On ne peut pas la nommer. Le texte a un côté tragique même si on ne sait pas de quoi ça parle. Je suis content d’avoir réussi à cerner une sensation plus qu’un sujet, puisqu’il n’y en a pas.»

L’exposition Raime encore est présentée jusqu’au 21 août à L’Autre Gare située 5995, rue Saint-Laurent, à Lévis. Information au centreregart.org et sur la page Facebook @centreregart. Une soirée finissage se tiendra le 19 août à 18h. Vous pouvez découvrir et suivre le travail de Mathieu Lef Bouchard sur son site au mathieulefbouchard.com.

Les plus lus

Le Chœur du Monde à la Super Francofête 2022

Le 31 août dernier, 20 choristes du Chœur du Monde ont participé au concert de la Super Francofête 2022 à l’Agora de Québec. Ils ont accompagné une belle brochette d’artistes de toute la francophonie, dont Robert Charlebois, Tiken Jah Fakoly et Louis-Jean Cormier.

Jérémy Plante présente son groupe de musique country

Tout juste sorti de Star Académie, Jérémy Plante et son groupe Blue Ridge Band présentent leur premier mini-album le 9 septembre. Deux extraits sont déjà disponibles sur toutes les plateformes.

Un nouvel investissement pour la culture lévisienne

Le plan d'action 2022-2023 de la Politique culturelle de la Ville de Lévis a été dévoilé aujourd’hui, le 22 septembre, à l'hôtel de ville. Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ainsi que la présidente de la commission consultative de la culture et conseillère municipale du district Christ-Roi, Andrée Kronström, ont annoncé que la municipalité investira 742 500 $ lors de cette période pour souteni...

Une exposition pour découvrir le cœur de Saint-Nicolas

La nouvelle exposition permanente de l’Espace culturel du Quartier Saint-Nicolas, réalisée en collaboration avec la Société historique de Saint-Nicolas et Bernières, présente les grands événements historiques qui ont façonné le territoire, des artéfacts, des documents d’archives et des témoignages de résidents.

Les histoires pétillantes pour enfants de Marie-Ève Larochelle

Écrire des livres pour les enfants, c’était son rêve de petite fille. L’autrice jeunesse de Lévis, Marie-Ève Larochelle, publie deux premiers livres Qui a dit que les sorcières mangeaient les enfants avec des betteraves? et Souris, madame Rabougrie! aux Éditions de la Francophonie.

La Musique du Royal 22e Régiment à Beaumont

Dans le cadre des festivités du 350e anniversaire de Beaumont, la Musique du Royal 22e Régiment offrira un concert dans la municipalité bellechassoise, le 11 septembre.

Aurore : premier album pour Rosalie Roberge

Originaire de Lévis, l’autrice-compositrice-interprète Roselle, le nom d’artiste de Rosalie Roberge, présente son premier album intitulé Aurore qui a paru le 16 septembre dernier. Le lancement officiel s’est dernièrement tenu à Montréal.

Lévis et Louvain partagent culture et de chansons

Le 3 juillet dernier, le Chœur du Monde de Lévis recevait le Leuvens Meisjeskoor, un chœur de jeunes filles belges de Louvain. À l’auditorium du Juvénat Notre-Dame, les choristes des deux pays ont donné un concert.

Performances et livres au cœur de Hantise

Des Mots sur le pavé reviennent sous la forme d’une nouvelle édition avec Hantise, du 23 au 30 septembre. La traditionnelle distribution et vente-trottoir de livres sera de retour et des performances artistiques, une exposition et un atelier de démantèlement de livres complèteront la programmation.

Le Club photo de Lévis lance sa nouvelle saison

C’est en ce mois de septembre que les activités du Club photo de Lévis reprennent. Pendant l’année, les membres pourront participer aux différentes activités, telles que des conférences, des ateliers et des expositions. L’organisme est aussi revenu sur la dernière année riche en événements.