Bien connue à Lévis pour son É;cole des Beaux-Arts et sa convention artistique, la jeune artiste peintre Émie Morissette se fait connaître désormais au-delà de la frontière canado-américaine. En effet, l'adolescente de 17 ans interprète l'un des personnages de Star Trek Continues (STC), une série créée par des admirateurs du célèbre univers de science-fiction.

«J'ai adoré mon expérience. C'était stressant parce que je n'ai pas étudié en théâtre et je n'ai jamais eu d'autres expériences dans ce domaine. J'arrivais là et on me disait, par exemple, d'avoir peur devant notamment les autres acteurs qui n'étaient pas sur le plateau de tournage. Mais mon père et moi avons bien aimé l'expérience parce que les acteurs nous ont d'emblée intégrés», a partagé Émie Morissette (au centre sur la photo), lors d'une entrevue le 19 octobre dernier.

Rappelons d'entrée de jeu que STC est une série développée par l'acteur Vic Mignogna. Elle propose une suite non officielle à Patrouille du cosmos (Star Trek : The Original Series), la série des années 60 qui mettait notamment en vedette William Shatner (Capitaine James T. Kirk) et le regretté Leonard Nimoy (Spock). Dans les épisodes 10 et 11 de STC, les deux derniers de la série Web, Émie Morissette interprète le rôle d'une remplaçante aux commandes du vaisseau Entreprise. 

Selon l'adolescente, il s'agit même du premier personnage québécois présent dans l'univers de Star Trek. Notons également que le père d'Émie, Jonathan, a également joué un rôle de figurant dans STC.

Une passion qui amène des opportunités

Passionnée de l'univers de science-fiction créé par Gene Roddenberry, Émie Morissette a d'ailleurs pu obtenir cette opportunité comme comédienne grâce à son amour de Star Trek. 

En effet, l'artiste peintre a réalisé une série de portraits de personnages mythiques des différents chapitres de Star Trek qu'elle expose lors de différentes conventions. Si elle avait déjà discuté avec Vic Mignogna lors de précédents événements, c'est en juillet 2016, au Comiccon de Montréal, que le concepteur de STC et Émie Morissette ont davantage échangé sur leur passion commune. 

Vic Mignogna a ensuite offert un rôle à l'adolescente. Finalement, en novembre 2016, Émie Morissette et son père se sont rendus dans l'État de Géorgie, où a lieu le tournage de STC. Au total, l'adolescente a passé 10 jours sur le plateau, où elle a pu vivre une expérience bonifiée.

«Je ne m'attendais pas à être bonne. J'ai développé un goût pour le jeu. À force de faire du portrait en tant que peintre, j'analyse beaucoup les expressions. Par exemple, quand je peins un personnage et qu'il faut qu'il soit fâché, je regarde comment sont placés ses sourcils et sa bouche. J'ai l'impression que ça m'a beaucoup aidé à être capable de bien jouer. Là-bas, je pense que j'ai été bonne, parce qu'ils m'ont inclus dans des scènes où, au départ, je ne devais pas jouer», a-t-elle expliqué.

Même que ce premier passage devant les caméras permettra possiblement à Émie Morissette de revivre une aventure semblable.

«Comme STC bouche le trou entre Patrouille du cosmos et la première série de films, il n'y aura pas de suite. J'ai bien apprécié mon expérience. Je ne peux pas en parler pour l'instant, mais je vais probablement jouer dans autre chose en lien avec Star Trek. Ce n'est pas confirmé encore, mais c'est pas mal sûr», a dévoilé l'adolescente.

L'épisode 10 de STC peut être vu dès maintenant au www.startrekcontinues.com. Le 11e et dernier épisode sera mis en ligne le 13 novembre prochain.

Crédit photo : Courtoisie - Jonathan Morissette

Les plus lus

C’est la fin pour le Festival Jazz etcetera Lévis

Le promoteur du Festival Jazz etcetera Lévis, François Brunet, a récemment annoncé par courriel à ses partenaires que l’événement ne sera plus organisé.

Le groupe lévisien WildCrush vers son premier album

Woke Up Like This et What About This Love sont les deux simples de WildCrush qu’il est possible d’entendre sur les ondes radiophoniques québécoises. Souvent situé au top des palmarès, le groupe lévisien travaille à sortir son premier album éponyme.

Les œuvres «coup de cœur» du jury exposées à l’ECQSN

Les œuvres coup de cœur du jury sortiront de leur galerie virtuelle pour prendre place à l’Espace culturel du Quartier de Saint-Nicolas (ECQSN). Le 2 juillet dernier avait lieu le lancement de la 24e édition de Village en Arts qui avait été exposée dans son entièreté sur la galerie virtuelle de l’organisation. Dès le 30 octobre, le public pourra aller à la rencontre des œuvres de neuf artistes qu...

Groupe de haïku à Lévis

Photographe haïkiste, Monique Lévesque, a sorti son troisième recueil de haïga, Au gré du fleuve, des textes de type haïku accompagnés de dessins. Résidant maintenant depuis trois ans à Lévis, elle y anime aussi un groupe de haïku depuis 2019.

«J’ai pu écrire le livre que j’aurais aimé lire»

Grande lectrice et employée du magasin Renaud-Bray de Lévis, Jennifer Pelletier a profité de la pandémie pour concrétiser son plus grand rêve : écrire ses premiers romans. Les confinements ont permis à l’autrice lévisienne de créer sa série Dénaturés et Sauvages, dont le deuxième tome a fait son apparition sur les tablettes des librairies le 1er novembre dernier.

Roy Davis sort son premier album

Les ombres, le premier album solo de l’auteur-compositeur-interprète lévisien Roy Davis, sortira sur toutes les plateformes numériques le 29 octobre prochain. Par son approche moins traditionnelle, l’artiste a créé ses 12 chansons en débutant par la composition de la musique aux styles teintés pop, rock, folk avant de créer et d’y déposer ses textes.

Le riche univers de San James au VBP

Avec trois mini-album (EP) à son actif, San James, alias Marilyse Senécal, sera en spectacle au Vieux Bureau de Poste (VBP) de Saint-Romuald le 6 novembre prochain. Sous ses airs pop, elle y présentera ses pièces anglophones et francophones, en plus d’offrir au public des nouveautés sur lesquelles elle travaille.

Une première œuvre personnelle pour Camila Woodman

C’est le 6 novembre dernier que Camila Woodman a officiellement lancé son premier album en carrière. Avec Don’t Lose Your Shine, l’autrice-compositrice-interprète lévisienne propose une œuvre intimiste sous des airs R&B.

Un soupçon d’Andalousie à L’Anglicane

Le 6 novembre prochain, Otra Orilla présentera son spectacle Rite à L’Anglicane de Lévis. L’événement présentera l’essence du flamenco dans une ambiance intime mélangeant le corps, la voix, la guitare et les percussions des quatre artistes de la formation.

Le père Noël arrêtera son traîneau à L’Anglicane

La magie des Fêtes s’empare peu à peu du quotidien et Nicolas Noël a déjà commencé à rencontrer les enfants. Le 14 novembre, plus exactement, Père Nicolas sera à L’Anglicane de Lévis pour rencontrer petits et grands et raconter Les livres des enfants du monde.