Les membres de Culture Beaumont ont dévoilé la programmation estivale.

Quatre grands rendez-vous sont au programme de la saison estivale concoctée par Culture Beaumont, le Symposium de création Peindre à Beaumont, du 24 au 26 mai, la Fête nationale du Québec, le 23 juin, les Vendredis en musique, du 28 juin au 2 août, et les Concerts du dimanche, du 4 au 25 août.

Lors du Symposium de création Peindre à Beaumont du 24 au 26 mai, les visiteurs du pourront admirer le travail de 22 artistes, assister à la démonstration de la peintre Kim Veilleux, visiter l’exposition Sympo-Jeunes et entendre le guitariste Nicolas Métivier au Midi-musique.

À l’affiche cet été, les spectateurs retrouveront La Grand’Débâcle et Marc-Antoine Belleau (23 juin) en concert dans le cadre des festivités de la Fête nationale, et Delirium Tremens dans un hommage à Jean Leloup (28 juin), Swing Club (5 juillet), Bleu Jeans Bleu (12 juillet), Ombre suivi de J-P Couët (19 juillet), Caravane (26 juillet) ainsi qu’Ariane Roy et Lou-Adriane Cassidy (2 août) lors des Vendredis en Musique.

Les Concerts du dimanche accueilleront le duo formé par Rachel Aucoin et Sabin Jacques (4 août), Alexanne Trudelle-Caron, Gaspard Daigle et Sylvain Thibault pour un concert de Schubert à Piazzola (11 août), la Gamik vocale (18 août) et la chanteuse lyrique Jessica Latouche (25 août).

La programmation détaillée est disponible en ligne au www.culturebeaumont.org et sur la page Facebook Culture Beaumont.

Un nouveau logo pour les 20 ans

Formé de deux coups de pinceaux qui se rejoignent et s’enroulent, la nouvelle image de Culture Beaumont a été présentée à l’occasion du 20e anniversaire de création de l’organisme. La courbe bleue de la vague et l’autre flamboyante de la lumière symbolisent le mouvement de la création.

En 1999, l’organisme, qui deviendra Culture Beaumont, voit le jour un an après la disparition du kiosque touristique de la bibliothèque municipale, à l’initiative de Beaumontois qui ont décidé de prendre en main la vie touristique et culturelle de la Ville.

La nouvelle structure porte le nom de Comité de développement touristique et culturel de Beaumont (CDTC). Dès sa première année, l’organisme organise l’événement connu aujourd’hui sous le nom de Contes et complaintes du littoral.

Culture Beaumont, qui fête ses 20 ans d’existence, a dévoilé son nouveau logo. Le dessin se compose de deux éléments, une vague bleue en référence au fleuve qui borde la municipalité et un trait flamboyant qui rappelle les couchers de soleil au parc Vincennes lors des soirées de concert.

Le mouvement de l’eau représente les remous créés par le tourbillon de la culture et l’énergie de ceux qui contribuent à la faire vivre. C’est une vague qui désaltère les «Assoiffés de culture», comme le dit la devise de l’organisme.

«L’année 2020 sera marquée par de nouveaux investissements, notamment en ce qui concerne la scène et le bar. Ces investissements sont incontestablement le signe que Culture Beaumont a bien su s’ancrer dans l’agenda de sorties des gens de la région. La prochaine année sera consacrée à faire en sorte que nos activités aient une portée encore plus grande», a annoncé la présidente de l’organisme, Guylaine Ouellet.

Les plus lus

Le quai Paquet accueille une nouvelle sculpture

Installée au quai Paquet, L’articulation des lieux est une œuvre de Yann Farley qui s’inspire du passé industriel et ferroviaire du quartier. La sculpture a été érigée dans le cadre du programme d’intégration des arts à l’architecture.

Des ados vedettes de la nouvelle série de Luca Jalbert

Cet été, Luca Jalbert a tourné la quatrième saison de sa web-série, qui fait partie de l’univers Ça fout la chienne et sortira au printemps prochain. Comme à son habitude, le bédéiste et cinéaste Lévisien a fait appel aux jeunes du territoire pour réaliser son projet. Rencontre avec deux acteurs en herbe.

HTF En famille, les retrouvailles ont bien eu lieu

Les 5 et 6 septembre, les danseurs du Québec avaient rendez-vous au Centre de congrès et d’exposition de Lévis. La compétition s’adressait aux danseurs solistes ainsi qu’aux danseurs duo et trio qui ont présenté leur numéro sur la scène Hit The Floor l’instant d’un week-end devant des juges québécois du monde de la danse.

Une fin de semaine à saveur pop sur l’avenue Bégin

Samedi 29 et dimanche 30 août, une programmation artistique et musicale des années 80 à aujourd’hui animera l’artère commerciale du Vieux-Lévis de 11h 30 à 18h. La rue sera piétonne de 10h à 22h, entre les rues Marie-Rollet et Saint-Étienne.

Le POOL - La Romaine 24 : un récit sportif à saveur nordique

Le POOL - La Romaine 24 est la première publication de l’auteur Ben Côté, un résident de Saint-Romuald originaire de l’Outaouais et qui a habité Saint-Antoine-de-Tilly, en passant par la Baie-James et la Basse-Côte-Nord. Cette autofiction est le reflet des expériences de l’écrivain, qui a enseigné près de 20 ans dans le nord du Canada.

Trois peintres, trois interprétations de la nature

L’Espace culturel du quartier de Saint-Nicolas a réuni dans une exposition collective trois peintres lévisiennes. Louise Daigle, Louise Forest et Nathalie Côté interprètent chacune la nature de manière très singulière. Une exposition à découvrir comme une grande bouffée d’air frais.

L’univers du heavy metal face à une force obscure

Avec sa trame sonore heavy métal, Abîmes est le nouveau roman adulte de Jonathan Reynolds. L’auteur connu pour ses livres d’horreur et d’épouvante, dont de nombreux titres pour la jeunesse, s’est installé à Lévis il y a quelques années.

Un confinement qui inspire Daniel Bonneau

Comme d’autres artistes de la région, le confinement imposé ce printemps par le gouvernement provincial afin de freiner la propagation de la COVID-19 aura été fertile en créations pour Daniel Bonneau. L’artiste animalier de Saint-Anselme a profité de cette pause dans la société afin de lancer une nouvelle série d’œuvres, des bancs où les animaux et la nature sont en vedette.

Le festival Contes du littoral en Bellechasse sera virtuel

La programmation complète de la 23e édition a été dévoilée. Les 11, 12 et 13 septembre, des conteurs et des conteuses de la région offriront en direct des performances aux amateurs de récits traditionnels.

Peindre l’indicible de l’âme

Ses toiles, empreintes de délicatesse, de poésie et de lumière, sont exposées dès 1970 dans des galeries renommées de Montréal et de Québec. Artiste établie de longue date à Lévis, Claudette Rinfret consacre sa vie à l’art, un amour qui la fait vivre, une passion devenue compagnon de tous les jours, avec qui elle partage ses pensées intimes. Rencontre.