L’exposition collective du Rallye Cultur’Art de Lévis offre un avant-goût de l’activité qui se tiendra les 19 et 20 octobre. CRÉDIT : COURTOISIE

Le Groupe Cultur’Art de Lévis a lancé, le 27 septembre dans le cadre des Journées de la culture, la 13e édition du Rallye Cultur’Art de Lévis qui se déroulera sur le territoire lévisien les 19 et 20 octobre prochains. La thématique de cette édition sera Des rencontres Treiz’artistique.

Lors de cette soirée tenue au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, le Groupe Cultur’Art a effectué le vernissage de son exposition collective qui sera en place jusqu’au rallye. Cette dernière permettra aux passants et amateurs d’art visuel d’apercevoir un avant-goût de ce que les 45 artistes et artisans participants à offrir lors de l’événement.

Cette année, la thématique va de pair avec celle des Journées de la culture qui est la rencontre. L’aspect de la rencontre forme les racines du Rallye Cultur’Art de Lévis où le public est invité à visiter les différents ateliers des artistes et artisans de la région. «Le rallye est une grande rencontre depuis 13 ans qui permet à des visiteurs de rentrer dans les ateliers et rencontrer les artistes. Quelque chose qui n’arriverait probablement pas si nous n’avions pas créé cette activité-là. C’est une rencontre entre amateurs et artistes, mais aussi avec l’art au sens général», a relaté Gilles Veilleux, président du groupe et artiste.

De plus, la thématique a remis en question l’organisation qui creusera à savoir qui sont les gens qui participent au rallye. «Le thème de la rencontre oblige l’organisation à identifier le type de rencontre que l’événement crée», a souligné M. Veilleux.

Depuis trois ans, le Groupe Cultur’Art de Lévis a fait une place à la jeune relève lors de son rallye. Au cours des deux dernières éditions, trois jeunes artistes visuels provenant de l’École des Beaux-Arts de Lévis étaient invités à prendre part à l’événement. Cette année, ce sont cinq jeunes artistes, dont trois provenant de l’École des Beaux-Arts de Lévis et deux qui ont été recrutés lors de l’événement Village en Arts, qui auront la chance d’y prendre part.

Pendant le week-end du rallye, ces jeunes offriront une performance de création sur une table à dessin en direct au Centre des congrès et d’expositions.
ICÔNE, une œuvre collective

Afin de conserver un lien tout au long de l’année avec les artistes qui participent au Rallye Cultur’Art de Lévis, l’organisation invite ces derniers à participer à une œuvre collective unique et originale. L’œuvre a été dévoilée lors de la soirée de vernissage.

L’organisation a découpé des petits cônes à partir de toiles recyclées d’artistes. Chacun des 45 artistes a reçu un cône.

«On a demandé aux artistes de réaliser une œuvre qui leur ressemble sur le cône. Quelque chose qui ne change pas leur méthode de travail et qui fait en sorte que quelqu’un pourrait reconnaître l’artiste en voyant le cône», a expliqué Gilles Veilleux. Par la suite, l’organisation a récolté tous les cônes et a créé un montage unique et inconnu jusqu’à son dévoilement les rassemblant tous.

Le Groupe Cultur’Art de Lévis a profité de la soirée pour souligner la 10e participation au Rallye de l’artiste Pierre Laliberté, une tradition qui a été instaurée lors de la 3e édition de l’événement. «La remise de la médaille contribue à garder nos artistes longtemps. Dans deux ans pour la 15e édition, on souhaite offrir une médaille pour ceux qui auront participé aux 15 rallyes!», a mentionné le président du groupe.

Le Rallye Cultur’Art de Lévis se déroulera sur le territoire de Lévis du 19 au 20 octobre prochains. Pour plus d’information : www.rallyeculturartdelevis.com ou la page Facebook Groupe Cultur’Art.

Les plus lus

Le folk poétique de James Forest à découvrir au VBP

Accompagné de son plus fidèle compagnon de route, sa guitare, l’auteur-compositeur-interprète James Forest sera de passage le 15 novembre, dans l’ambiance intimiste de la salle de Saint-Romuald.

Imaginer une France misant sur les inventions de Tesla

Bien connu pour sa trilogie du Crépuscule des arcanes, Sébastien Chartrand s’ingénie de nouveau à modifier le cours de l’histoire dans sa nouvelle œuvre, Geist – Les héritiers de Nikola Tesla. Dans son cinquième roman, l’auteur lévisien a imaginé une France différente de celle que nous connaissons, au sein de laquelle des changements politiques autant que technologiques, initiés par le c...

Un Filon de richesses à découvrir en photo à Lévis

Projet F. Ça ressemble à un mystérieux nom de code, à un plan des plus secrets. Si vous vous rendez dans quatre des bibliothèques de la Ville, à Lévis, Pintendre, Saint-Étienne-de-Lauzon et Charny, ce sont Les mille visages du communautaire que vous rencontrerez plutôt que des agents secrets.

Guy Bégin offre dix œuvres à la Ville de Lévis

Connu internationalement comme le «Peintre des Parfums», l’artiste lévi- sien Guy Bégin a fait don de dix œuvres à la municipalité. Ses tableaux sont exposés à l’entrée de la bibliothèque Lauréat- Vallière, jusqu’au 15 novembre.

Les mises en scène d’Armand Côté à découvrir

La Galerie d’Art des Deux-Ponts présente Mise en scène par l’artiste Armand Côté. L’exposition est présentée jusqu’au 24 novembre à la Galerie d’Art des Deux-Ponts.

Un livre jeunesse sur l’adoption d’un animal

L’autrice lévisienne Valérie Langlois publie son troisième livre pour la jeunesse. Fripouille! raconte l’histoire du chaton du même nom qui arrive dans sa famille d’adoption à Noël.

Se rappeler toutes ces petites choses qui rendent heureux

Ode aux plaisirs simples de l’existence, la pièce Extras et ordinaires fait se rencontrer le personnage et le public dans un cocon de confidences. Le 7 novembre prochain à L’Anglicane, se prépare une soirée où chacun partage l’envie de faire éclore la beauté de la vie.

Les Louanges chanteront au Gala de l’ADISQ

L’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ) a dévoilé les gagnants du Gala de l’industrie et du Premier Gala de l’ADISQ, le 23 octobre à Montréal. Les Louanges se sont distingués à plusieurs reprises pendant la soirée.

Immersion dans le monde des livres au Cégep

Les étudiants en Littérature, théâtre et création du Cégep de Lévis-Lauzon ont rencontré Antoine Tanguay de la maison d’édition Alto, le 27 septembre.

Des mots pour dire ses origines

Présenté le 25 octobre à L’Anglicane, Nui Pimuten – Je veux marcher ouvre une fenêtre sur la réalité autochtone. Dans ce spectacle de poésie et de chanson, Natasha Kanapé Fontaine interprète de nouveaux textes qui rendent hommage aux siens.