Accompagné de son plus fidèle compagnon de route, sa guitare, l’auteur-compositeur-interprète James Forest sera de passage le 15 novembre, dans l’ambiance intimiste de la salle de Saint-Romuald.

D’aussi loin qu’il se souvienne, le monde de James Forest a toujours tourné autour de la musique. L’artiste ne se déplace jamais sans une guitare dans les bras ou sur le dos. La seule raison pour laquelle ce voyageur infatigable accepte de s’assoir, c’est pour jouer du piano. Il s’inspire d’ailleurs de ses périples afin de créer des mélodies qui transportent ceux qui les écoutent.

«J’aime la route et les voyages car ils sont comme la musique, ils me plongent dans le moment et ce qui l’habite, ils me connectent à l’essentiel. Ils m’ouvrent à la magie. Toutes les différentes cultures et traditions sont d’une si grande richesse, elles remettent mes repères en question régulièrement, ce qui me fait évoluer en tant qu’être humain», partage le musicien.

Ses chansons parlent de la complexité du quotidien et de la simplicité du moment présent, un paradoxe qui l’inspire. «J’aime être l’observateur, j’essaie de décrire mes visions et perceptions avec le plus de fluidité possible. Prendre le temps d’écouter notre petite voix intérieure est primordial. Mettre nos priorités à la bonne place et s’accorder au mouvement est une quête sans fin», remarque celui qui a composé quatre albums et un EP.

«La musique naît du silence»

La nature fait partie du quotidien de James Forest et le nourrit. «Tout les matins, j’essaie de prendre le temps de marcher dans les champs, ça me recentre et me balance. Les quatre éléments m’inspirent, me bercent et me parlent sans cesse. Sans l’union avec la nature, je serais probablement perdu. La musique naît de ce grand silence, de la beauté des grands espaces qui nous touchent profondément», poursuit-il.

À la fois doux et poignant, le son folk de James Forest s’accompagne de textes fragiles, romantiques et nostalgiques, sublimés par ses accords de guitare. «C’est un folk minimaliste et spaciale qui laisse beaucoup de place à l’improvisation et à la spontanéité du moment», présente le chanteur. Avec sa voix envoûtante et son charisme d’aventurier, James Forest rappelle l’essentiel de la vie, en toute simplicité et authenticité. 

C’est à un moment unique, prévient-il que peut s’attendre le public du Vieux Bureau de Poste (VBP). «Tous mes spectacles sont différents selon l’ambiance, les couleurs, la journée… Les gens vont oublier le temps qui court et déconnecter quelques instants pour se recentrer sur des choses qui font du bien et partager de la douceur.»

«Avec la musique, j’essaie de transmettre l’importance d’être ici et maintenant. Je ne me vois pas vraiment comme un entertainer, mais plutôt comme quelqu’un qui partage du vrai et de la douceur. J’espère que mon univers sonore propose l’intériorisation et calme le mental, c’est ce qui m’importe.»

Les billets sont en vente par téléphone au 418 839-1018 ou sur le site Web de la salle. La programmation complète est disponible sur le site vieuxbureaudeposte.com où vous pourrez écouter des extraits humoristiques et musicaux des artistes à l’affiche.

Les plus lus

Une bibliothèque nouveau genre au temps du coronavirus

Pour faire face aux nombreuses restrictions dans la vie quotidienne qu’impose la crise du coronavirus, plusieurs initiatives de solidarité sont nées partout au Québec. Lévis ne fait pas exception, notamment grâce à Sébastien Chartrand. Pour permettre à ses concitoyens d’avoir accès à des livres, l’auteur lévisien a mis sur pied une bibliothèque mobile, le Livrensac.

La solidarité à travers des autocollants

Grâce au travail de plusieurs artisans, dont la firme lévisienne de design graphique Pigment Design, plusieurs Québécois peuvent désormais afficher leur soutien à la lutte contre le nouveau coronavirus. Avec leur projet, Pigment Design et les autres partenaires produisent des autocollants pour inciter positivement leurs concitoyens à ne pas lâcher.

Les talents du Collège de Lévis donne vie au Roi Lion

34 élèves sur scène, 30 choristes adultes et près de 200 costumes, il n’en fallait pas moins pour monter la comédie musicale Le Roi Lion. Girafes, éléphants, antilopes et autres animaux de la savane défileront au Collège de Lévis, le 2 avril prochain, pour la naissance du petit Simba.

La Voix : Laurie Drolet passe à la prochaine étape, Francis Bernier éliminé

Les deux Lévisiens en lice à La Voix, Laurie Drolet et Francis Bernier, prenaient part à la deuxième étape du concours musical, les Duels, lors de l'émission télédiffusée hier sur les ondes de TVA (enregistrée avant la crise du coronavirus). Les deux artistes de la région ont connu des destins différents. Si Laurie Drolet poursuit l'aventure, Francis Bernier a été éliminé.

COVID-19 : les bibliothèques lévisiennes s'adaptent à la crise

Afin de permettre à tous ses abonnés de bénéficier des services en ligne, notamment des prêts de livres et revues numériques, le Service des bibliothèques et des lettres a annoncé, le 26 mars, qu'il a renouvelé tous les abonnements qui venaient à échéance prochainement.

Luca Jalbert soutient une famille durement éprouvée

L'artiste lévisien Luca Jalbert s'est joint au mouvement de solidarité envers le petit Jordan Gaudreault, un garçon de 9 ans de La Malbaie qui vit des temps difficiles.

COVID-19 : le VBP et DCL forcés de revoir leur programmation

Diffusion Avant-Scène, derrière le Vieux Bureau de Poste (VBP), et Diffusion Culturelle de Lévis (DCL), qui chapeaute notamment L’Anglicane, ont dû reporter ou annuler leurs spectacles à l’affiche en raison de la pandémie de la COVID-19. État de situation avec les directrices de chacun de ces diffuseurs lévisiens.

Des talents réunis pour une généreuse soirée musicale

Les Productions ÉJVA présentent Ensemble, un grand concert bénéfice au profit de la paroisse Saint-Joseph de Lévis qui réunira le 28 mars des solistes et grands ensembles musicaux de la région. Les sous récoltés seront remis à la paroisse, dont une partie pour la musique professionnelle lors des célébrations.

La francophonie célébrée par un spectacle

Des artistes de la chanson, de la musique traditionnelle et du conte donneront un spectacle le 20 mars, à la Courtisane à Lévis. Tous ont répondu à l’invitation de la Société nationale des Québécoises et des Québécois de Chaudière-Appalaches qui organise cette soirée dans le cadre de la Journée internationale de la Francophonie.

Le talent brut de Nicolas Gémus au VBP

L’auteur-compositeur-interprète sera de passage au Vieux Bureau de Poste (VBP), le 21 mars. Nicolas Gémus présentera son premier album Hiboux, qu’il a soigneusement muri et qui témoigne déjà de la maturité artistique du jeune musicien dans la vingtaine.