Grâce à son imposante collection de livres, Sébastien Chartrand a pu créer le Livrensac. CRÉDIT : COURTOISIE

Pour faire face aux nombreuses restrictions dans la vie quotidienne qu’impose la crise du coronavirus, plusieurs initiatives de solidarité sont nées partout au Québec. Lévis ne fait pas exception, notamment grâce à Sébastien Chartrand. Pour permettre à ses concitoyens d’avoir accès à des livres, l’auteur lévisien a mis sur pied une bibliothèque mobile, le Livrensac.

«J’étais chez Écolivres et j’ai vécu un événement marquant. Une quadragénaire m’a alors demandé des conseils de lecture pour sa mère qui ne peut plus sortir de chez elle. Je lui ai alors suggéré des livres virtuels, mais j’ai constaté que des personnes plus vulnérables n’ont pas la possibilité de se rendre dans des librairies ou n’ont pas accès aux livres virtuels», a partagé Sébastien Chartrand, sur l’origine de son projet.

Disposant d’une énorme collection de livres, l’auteur lévisien a alors eu l’idée de prêter gratuitement plus de 2 000 de ses volumes aux résidents du Grand Lévis. Afin de permettre aux gens de respecter les restrictions gouvernementales, Sébastien Chartrand livre, avec l’aide de sa conjointe et d’un ami, les livres réservés par les personnes intéressées par son service à leur domicile.

Mais avant qu’un livre de sa collection n’arrive à la maison de la personne qui désire le lire, une procédure avec des mesures précises de désinfection est respectée, pandémie oblige.

«Une fois par semaine, je mets de côté tous les livres qui ont été réservés sur mon comptoir qui a été désinfecté préalablement. Ensuite, je mets des gants de nitrile et un masque et je désinfecte chacun des livres. Par la suite, je les mets dans un sac et j’attends trois jours avant d’effectuer la livraison dans la boîte aux lettres, pour m’assurer qu’il n’y ait pas de virus à l’intérieur. Lorsqu’un livre revient chez moi, j’attends une semaine avant de le prêter à nouveau, en respectant évidemment les étapes de désinfection», a expliqué l’auteur de la trilogie du Crépuscule des arcanes et de GEIST – Les héritiers de Nikola Tesla.

Répondre à un besoin

Samedi dernier, Sébastien Chartrand a effectué sa troisième livraison dans le cadre de son initiative, qui a rejoint près d’une dizaine d’adresses dans la région. Grâce au bouche-à-oreille, il espère procurer des livres à une cinquantaine de foyers du Grand Lévis.

«J’ai du temps à consacrer et c’est important pour moi de faire du bénévolat. J’ai des livres qui dorment à la maison et il y a des gens qui n’ont rien à faire. Plonger dans un bon livre peut permettre à certains d’être moins seuls dans cette période particulière», a souligné l’auteur lévisien.

Pour en savoir plus sur l’initiative de Sébastien Chartrand et consulter la liste de livres disponibles, vous pouvez consulter le livreensac.blogspot.com/.

Les plus lus

Amener la musique dans les quartiers du Québec

Depuis le début de la crise sanitaire, plusieurs initiatives sont nées pour permettre aux Québécois de se divertir tout en restant sur leur propriété, dont une qui a vu le jour à Lévis. Depuis le 23 juin, les artistes de la région Patrick Dumoulin, Samuel Jalbert-Raymond et Jérémy Plante font vivre la tournée Nomade, une série de concerts mobiles à travers le Québec.

À la découverte d’une collection méconnue

Le Centre d’exposition Louise-Carrier dévoile ses Œuvres choisies, pour la plupart, exposées pour la première fois. Jusqu’au 6 septembre, l’exposition présente une sélection de peintures et de sculptures des 19e et 20e siècles, provenant des riches et vastes collections de la Ville de Lévis.

Une autrice lance un appel pour créer un recueil de textes

La Lévisienne Florence Guay invite les plumes d’ici et d’ailleurs à contribuer à un ouvrage collectif à paraître. Le recueil sera composé d’histoires vécues et réelles qui racontent un moment extraordinaire de la vie de leur auteur.

Une expo qui fait du bien

Tout en tendresse, Jacynthe Bergeron illustre le lien profond qui nous unit à ce qui nous entoure. «Prendre soin de la nature, c’est prendre soin de notre nature profonde. Si on y regarde de plus près, elles ne font qu’un», dit l’artiste. Elle expose ses œuvres jusqu’au 16 août à l’Espace culturel du Quartier de Saint-Nicolas.

Pascale Bourdages, l’étoile montante

La chanteuse prépare un premier album de sa composition. À Trois-Pistoles en chanson, la Lévisienne a remporté la première place de la catégorie auteur-compositeur-interprète et le coup de cœur du public avec deux pièces qui figureront sur le disque à venir.

Le public de L'Anglicane au rendez-vous

En moins de deux semaines, trois des quatre spectacles de la courte saison d’été de L’Anglicane, annoncée à la suite de la reprise des activités dans la salle de spectacle, affichent complets. L’Anglicane vient également de dévoiler sa programmation d’automne.

Une pause artistique devant la vitrine de Regart

Jusqu'au 26 juillet, l'artiste Marilou Kenny-Gagnon expose son installation Fictions logiques (phase 1) dans la vitrine du centre d'artistes en art actuel, Regart. Une œuvre à découvrir depuis l'extérieur de la galerie lors d'une balade dans le quartier de la Traverse ou d'un arrêt au quai Paquet.

Regart met aux enchères des œuvres en canne

Levée de fonds au profit du Centre d’artistes en art actuel, l’Encann’ se déroule sur les réseaux sociaux, jusqu’au 11 septembre. Cette cinquième édition virtuelle rassemble 36 artistes, dont plusieurs œuvres sont mise à l’encan chaque semaine.

La poésie sort dans la ville

Le projet #SORTONSLAPOÉSIE s’affiche depuis le 29 juillet dans différents lieux de Lévis. Présentés sur des panneaux, les 14 poèmes sont à découvrir jusqu’à la fin août.

Des activités en ligne pour les passionnés de danse

Dernier né de la famille Hit The Floor fondé par le Lévisien Nicolas Bégin, le festival de danse multi-styles Flofest passe en mode virtuel afin de rassembler la communauté de la danse autour de quatre activités, les 10, 11 et 12 juillet.