Fictions logiques (phase 1) de Marilou Kenny-Gagnon. CRÉDIT : REGART

Jusqu'au 26 juillet, l'artiste Marilou Kenny-Gagnon expose son installation Fictions logiques (phase 1) dans la vitrine du centre d'artistes en art actuel, Regart. Une œuvre à découvrir depuis l'extérieur de la galerie lors d'une balade dans le quartier de la Traverse ou d'un arrêt au quai Paquet.

Dans le cadre de son projet Fictions logiques (phase 1), Marilou Kenny-Gagnon investit la vitrine en y déployant un triptyque d’objets cinétiques composés de cadres de contreplaqué dont la solidité contraste avec la fragilité des feuilles d’aluminium.

Si au premier coup d’oeil les œuvres semblent immobiles, le public qui fait un temps d’arrêt pourra alors percevoir les mouvements subtils qui évoquent les pulsations cardiaques, les respirations et autres automatismes biologiques. L’artiste s’intéresse également aux reflets de lumière changeants qui apparaissent sur la surface métallique selon les conditions météo et l’heure du jour.

Marilou Kenny-Gagnon a obtenu un baccalauréat, puis une maîtrise en arts visuels à l’École d’art et a participé à plusieurs expositions collectives ces dernières années. En 2018, à la fin de son parcours d’études, elle a présenté l’exposition Corpuscules à la Galerie des Arts Visuels, pour laquelle elle a reçu le prix Videre Relève.

Les plus lus

Une autrice lance un appel pour créer un recueil de textes

La Lévisienne Florence Guay invite les plumes d’ici et d’ailleurs à contribuer à un ouvrage collectif à paraître. Le recueil sera composé d’histoires vécues et réelles qui racontent un moment extraordinaire de la vie de leur auteur.

Au pied du mur, ils se relèvent

Des jeunes du CAPJ, le Centre aide et prévention jeunesse, ont joué les modèles pour Wartin Pantois. L’artiste de Québec les a photographiés, puis a réalisé un collage sur un mur de Lévis. L’un d’eux, Duncan Mazou, raconte cette expérience artistique dans laquelle il s’est reconnu.

Une expo qui fait du bien

Tout en tendresse, Jacynthe Bergeron illustre le lien profond qui nous unit à ce qui nous entoure. «Prendre soin de la nature, c’est prendre soin de notre nature profonde. Si on y regarde de plus près, elles ne font qu’un», dit l’artiste. Elle expose ses œuvres jusqu’au 16 août à l’Espace culturel du Quartier de Saint-Nicolas.

Pascale Bourdages, l’étoile montante

La chanteuse prépare un premier album de sa composition. À Trois-Pistoles en chanson, la Lévisienne a remporté la première place de la catégorie auteur-compositeur-interprète et le coup de cœur du public avec deux pièces qui figureront sur le disque à venir.

La poésie sort dans la ville

Le projet #SORTONSLAPOÉSIE s’affiche depuis le 29 juillet dans différents lieux de Lévis. Présentés sur des panneaux, les 14 poèmes sont à découvrir jusqu’à la fin août.

Le public de L'Anglicane au rendez-vous

En moins de deux semaines, trois des quatre spectacles de la courte saison d’été de L’Anglicane, annoncée à la suite de la reprise des activités dans la salle de spectacle, affichent complets. L’Anglicane vient également de dévoiler sa programmation d’automne.

Regart met aux enchères des œuvres en canne

Levée de fonds au profit du Centre d’artistes en art actuel, l’Encann’ se déroule sur les réseaux sociaux, jusqu’au 11 septembre. Cette cinquième édition virtuelle rassemble 36 artistes, dont plusieurs œuvres sont mise à l’encan chaque semaine.

Une pause artistique devant la vitrine de Regart

Jusqu'au 26 juillet, l'artiste Marilou Kenny-Gagnon expose son installation Fictions logiques (phase 1) dans la vitrine du centre d'artistes en art actuel, Regart. Une œuvre à découvrir depuis l'extérieur de la galerie lors d'une balade dans le quartier de la Traverse ou d'un arrêt au quai Paquet.

Des activités en ligne pour les passionnés de danse

Dernier né de la famille Hit The Floor fondé par le Lévisien Nicolas Bégin, le festival de danse multi-styles Flofest passe en mode virtuel afin de rassembler la communauté de la danse autour de quatre activités, les 10, 11 et 12 juillet.

Gowan en spectacle virtuel le 16 juillet

Populaire au Québec et ailleurs dans le monde dans les années 80 et 90, l’artiste canadien est le claviériste et le chanteur principal du légendaire groupe Styx depuis 21 ans. Le spectacle de Gowan sera diffusé le 16 juillet à 20h30.