Actuellement, les temps sont durs à la Ludothèque de Lévis. À la suite du départ consécutif de plusieurs administrateurs et de sa coordonnatrice, l’organisme est en manque de relève. Pour trouver de nouveaux dirigeants, l’organisation tiendra une assemblée générale extraordinaire le 8 mars prochain. Si la recherche échoue, la Ludothèque songe sérieusement à procéder à sa dissolution.

«Nous avons une personne qui a trouvé un emploi à Montréal et une autre qui va accoucher dans les prochains jours. D’autres ont dans leur famille des gens qui avaient besoin de soutien. Elles ont donc décidé de changer leurs priorités. Notre coordonnatrice a également trouvé un emploi à temps plein et permanent, puisqu’elle a terminé ses études. Nous avons vraiment un problème de relève. Un organisme a besoin de répondre à ses membres. Pour leur répondre, il faut un conseil d’administration qui représente les membres», a d’emblée expliqué Eponine Pauchard, la présidente du conseil d’administration de la Ludothèque.

En plus, Mme Pauchard quittera en septembre afin de réaliser un voyage autour du monde, un projet de longue date. Ainsi, cinq postes d’administrateur bénévole, sur un total de sept sièges, seront à combler lors de l’assemblée générale extraordinaire. 

Depuis plusieurs semaines, les administrateurs s’attellent à trouver des solutions. L’organisme a songé à une fusion avec une autre organisation lévisienne, mais cette dernière a refusé pour des raisons légales, préférant récupérer le matériel de la Ludothèque à la suite d’une éventuelle dissolution. Une perspective qui se concrétisera si le problème de relève dirigeante n’est pas résolu.

«Nous en avons discuté avec un spécialiste et il nous a conseillé de dissoudre l’organisme si personne ne veut s’impliquer pour le faire fonctionner. C’est peut-être que la communauté n’a pas vraiment de motivation ou de besoin», a affirmé Mme Pauchard.

Rappelons que la Ludothèque, longtemps appelée la Joujouthèque de Lévis, existe depuis 37 ans. L’organisme prête des jeux et des jouets aux Lévisiens. Depuis quelques années, il tente de toucher une clientèle plus large et de diversifier ses activités, en organisant notamment des activités autour du jeu. La mission sociale a également été bonifiée, par la distribution de jeux et jouets aux familles plus vulnérables, par l’intermédiaire d’autres organismes.

Appel à tous

Ainsi, vu la longévité de la Ludothèque et son impact chez plusieurs Lévisiens, la présidente de l’organisme invite les gens de la région, intéressés à s’impliquer, à prendre part à l’assemblée générale extraordinaire du 8 mars prochain.

«Je suis sûre qu’il y a plein de Lévisiens qui ont la capacité et le temps pour s’impliquer auprès de la Ludothèque. C’est une invitation à tous ceux qui pensent que le jeu peut faire une différence», a simplement partagé Mme Pauchard.

Soulignons finalement que l’assemblée générale extraordinaire aura lieu au Centre culturel de Lévis (36, rue Valère-Plante), dès 19h. Les personnes intéressées peuvent confirmer leur présence au 418 835-4944.

Les plus lus

Le Marché populaire mobile, une initiative solidaire

Depuis cinq étés déjà, l’organisme communautaire Le Filon a mis sur pied le Marché populaire mobile, un camion qui permet aux citoyens de bénéficier d’un «système alimentaire juste et équitable» et de fruits et légumes locaux à prix modiques.

Le goût du partage

Certains ont trop, d’autres pas assez. Pour répondre aux besoins de tous, rien ne vaut la solidarité. Le premier frigo partagé de Lévis est en service depuis le début du mois d’août.

L’AQPS souligne le dévouement d’un Lévisien

Fondateur du défi cycliste On roule pour toi, le Lévisien Cédric Boilard a vu ses efforts en prévention du suicide récompensés par l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS). L’organisme provincial a salué l’engagement à ce chapitre de Cédric Boilard en lui remettant, ainsi qu’aux autres membres de l’initiative, un honneur dans le cadre des Prix méritas en prévention du suicide, le 1...

Des jeunes sensibilisés à la cause animale

Une classe de 5e année de l’École Saint-Joseph a accueilli l’Organisme pour la protection des chats, créé il y a un an à Lévis, pour quatre ateliers de sensibilisation au sujet de l’adoption responsable et la prévention des morsures.

Un Lévisien près du toit du monde

Le Lévisien Jacques Bureau a finalement accompli le défi qu’il s’était lancé il y a près de deux ans. Le 24 avril dernier, avec d’autres participants de l’initiative au profit de la Société de recherche sur le cancer, l’auteur et conférencier a atteint le camp de base de l’Everest, situé à plus de 5 000 mètres d’altitude.

Une initiative pour rassembler la communauté anglophone

Depuis quelques semaines, le South Shore English Network (SSEN) a amorcé son travail afin de rassembler la communauté anglophone établie dans le Grand Lévis.

Un défi au profit du Service d’entraide de Pintendre

C’est le 15 septembre prochain que se déroulera la deuxième édition du Grand Défi Entraide, à Pintendre.

Donner des canettes pour aider la jeunesse

La Maison des jeunes (MDJ) Défi-Ado a tenu récemment des séances de collecte de canettes afin de financer les activités estivales des jeunes. En plus d’amasser de l’argent qui leur est destiné, les collectes leur permettent s’impliquer dans la vie communautaire de l’organisme.

La place éphémère de la Paroisse Saint-Joseph-de-Lévis

Dans le cadre de son 325e anniversaire, la Paroisse Saint-Joseph-de-Lévis a aménagé ses jardins afin d’inviter les Lévisiens à venir profiter de la place éphémère qu’elle a mise en place pour l’été.

Des citoyens s’unissent pour nettoyer

Une quinzaine de citoyens du quartier de la Martinière se sont réunis, ce printemps, afin de nettoyer les berges du fleuve Saint-Laurent et le parc de la Martinière, à Lauzon.