Les membres de l’ADDS rassemblés. CRÉDIT : NICOLAS JEAN

L’Association de défense des droits sociaux de la Rive-Sud (ADDS) a lancé son nouveau volet de défense des droits des chômeurs et des chômeuses au Patro de Lévis, le 2 mai dernier.

Par Nicolas Jean

«C’était un besoin frappant. Les chômeurs qui ne sont pas syndiqués sont seuls dans leur combat. Ils doivent demander de l’aide à d’autres organismes à l’extérieur de la région. Alors, c’est plus compliqué pour eux», a expliqué la porte-parole de l’ADDS, Esther Baillargeon.

L’objectif de ce nouveau volet est de sensibiliser les chômeurs à leurs droits et à leurs devoirs. Plusieurs perdent de l’argent puisqu’ils ne sont pas au courant de la règlementation sur le chômage. Avec plusieurs ateliers sur les droits et les devoirs des chômeurs à partir de septembre prochain, les personnes pourront venir s’informer pour en apprendre davantage.

«La majorité des erreurs sont faites de bonne foi. Tout ça pourrait être évité si les chômeurs et chômeuses avaient toute l'information», a mentionné Esther Baillargeon.

L’idée du projet vient principalement des analyses faites par les intervenantes de l’ADDS. En supportant des assistés sociaux, Mme Baillargeon a vu plusieurs cas difficiles au fil des années en lien avec des chômeurs en détresse. Malgré le bas taux de chômage dans la Chaudière-Appalaches, il y a un grand manque dans la région pour ceux qui n’ont pas d’emplois.

«On est en 2019 et on voit encore des gens fouiller dans les poubelles pour manger. Est-ce qu’il faut attendre que tous les chômeurs soient comme ça pour agir ? C’est aberrant», a indiqué le militant et co-porte-parole, Éric Bouchard.

Mettre les préjugés de côté

 Le plus difficile pour l’ADDS est de se faire connaître auprès du public. Selon Éric Bouchard, les préjugés font la différence et nuisent énormément à la cause de l’ADDS qui milite pour effacer les propos dégradants.

«Évidemment, on ne peut prendre personne par la main pour venir à nos manifestations, mais on peut essayer de faire disparaître les préjugés. Je constate que les gens négligent les personnes qui n’ont pas d’emploi. Il faut que ça change», a dénoncé M. Bouchard.

Notons qu'aujourd'hui, une délégation de l’organisme se rendra à Québec pour participer aux actions en lien avec la Semaine de la dignité des personnes assistées sociales.

Les plus lus

Ressourcerie de Lévis : comportements déplorables

Si la Ressourcerie de Lévis peut de nouveau recevoir des biens dont veulent se débarrasser les gens de la région, l’entreprise d’économie sociale fait face à un phénomène récurrent qui provoque du gaspillage. Contrairement aux consignes de la Ressourcerie, plusieurs Lévisiens déposent des matières à revaloriser à l’extérieur de son point de service de Lévis alors qu’il est fermé.

Ressources-Naissances poursuit sa mission

En raison des mesures de confinement mises en place par le gouvernement dans le but de freiner la propagation de la COVID-19, Ressources-Naissances a dû faire preuve de créativité afin de continuer à offrir ses services aux familles de la région.

5 jardins communautaires rouverts, 3 en projet à Lévis

Cinq jardins communautaires rouvriront progressivement à partir du 18 mai sur le territoire lévisien. Trois nouveaux emplacements cultivables seront accessibles aux Lévisiens dès 2021 et 2022.

Une fête des Mères tout de même soulignée

Afin de permettre à leurs résidents de célébrer la fête des Mères malgré le confinement imposé en raison de la pandémie, plusieurs résidences pour aînés lévisiennes ont tenu des activités spéciales la fin de semaine dernière.

Bouger sur son balcon

En collaboration avec l’Association des locataires (ADL) de l’Office municipal d’habitation de Lévis (OMH), l’OMH organise plusieurs activités sportives afin de permettre aux locataires de bouger sur leur balcon, directives sanitaires obligent.

Le CAPJ en mode proactif

Par voie de communiqué, le Centre aide et prévention jeunesse (CAPJ) a détaillé, le 4 mai, les diverses mesures qu’il a mis en place afin de supporter sa clientèle malgré les restrictions imposées par la crise de la COVID-19.

La campagne de l’œillet toujours en cours

Coronavirus oblige, la campagne de l’œillet a dû se transformer. Comme partout au pays, le volet régional de cette activité de financement au profit de la Société canadienne de la sclérose en plaques (SCSP) se déroulera cette année en ligne.

Desjardins s’associe à l’Appui pour soutenir les proches aidants

Pour faire face à l’augmentation des demandes d’aide au service Info-aidant, Desjardins et l’Appui se sont associés pour déployer de nouvelles ressources au bénéfice des proches aidants. Pour ce faire, la coopérative financière de Lévis a apporté son soutien financier à la consolidation du service à hauteur de 300 000 $.

Courir pour les banques alimentaires du Québec

Un collectif d’amis coureurs composé de Yvan L’Heureux (Rivière-du-Loup), Richard Turgeon (Gatineau), Anne Bouchard (Montréal), Marline Côté (Lévis) et Martine Marois (Rive-Sud de Montréal) ont lancé, le 26 avril à Rivière-du-Loup, un concept de course afin de venir en aide aux banques alimentaires du Québec : la SolidariCourse.

Lettre ouverte - Les gens à l’aide sociale doivent recevoir comme les aînés une aide financière en temps de crise

Depuis le début de la pandémie, plusieurs acteurs de la société demandent au gouvernement du Québec d’accorder une aide financière spéciale pour les personnes à l’aide sociale. Pourquoi, diront certains, alors que leurs prestations n’ont pas changé?