Le 24 avril dernier, Jacques Bureau a atteint le camp de base de l’Everest. CRÉDIT:COURTOISIE

Le Lévisien Jacques Bureau a finalement accompli le défi qu’il s’était lancé il y a près de deux ans. Le 24 avril dernier, avec d’autres participants de l’initiative au profit de la Société de recherche sur le cancer, l’auteur et conférencier a atteint le camp de base de l’Everest, situé à plus de 5 000 mètres d’altitude.

«De réaliser ce rêve de jeunesse, j’étais sincèrement très ému. Lorsque j’ai vu les centaines de tentes du camp de base après une courbe du sentier y menant, ce fut l’un des plus beaux moments de ma vie. Ce n’était pas un voyage, mais un défi parce que c’était du travail tous les jours», s’est d’emblée rappelé avec joie le résident du quartier Lévis.

Rappelons que c’est en octobre 2017 que Jacques Bureau s’est lancé ce défi hors de l’ordinaire. Touché par le cancer généralisé qui a frappé une collègue, le Lévisien a décidé de participer au Défi de l’ascension du camp de base de l’Everest de la Société de recherche sur le cancer.

Toutefois, en mauvaise forme physique, Jacques Bureau a dû s’entraîner d’arrache-pied et perdre environ 70 livres pour ramener son poids à environ 230 livres. Une démarche nécessaire afin d’obtenir le feu vert de son médecin, nécessaire pour participer à l’aventure. En plus de cette remise en forme, le Lévisien a multiplié les activités de financement pour récolter les 14 500 $ nécessaires pour participer au Défi de l’ascension du camp de base de l’Everest.

Un projet qui s’est finalement concrétisé à la mi-avril. Après huit jours de trek dans les montagnes de l’Himalaya, Jacques Bureau a réalisé le rêve qu’il caressait depuis près de deux ans.

Des liens pour la vie

En plus d’accomplir un défi personnel et de récolter des sous pour une bonne cause, l’aventure de Jacques Bureau a également eu une grande saveur humaine. En effet, Jacques Bureau s’est retrouvé dans une équipe composée d’autres participants à l’initiative de la Société de recherche sur le cancer, d’Australiens et de guides locaux. Unis pour atteindre le même objectif, les membres du groupe se sont aussi liés d’amitié lors de cette expérience hors de l’ordinaire.

«Il a fallu s’entraider à travers les différents obstacles du trek et travailler à conserver l’harmonie pour passer à travers de grosses journées de travail. […] Des liens très forts ont été créés entre nous. À la fin de l’aventure, nous avons notamment reçu des invitations pour se rendre en Australie», a illustré M. Bureau.

Bientôt d’autres aventures

De retour depuis quelques semaines dans sa ville, Jacques Bureau ne chôme pas et a déjà mis en branle d’autres projets. En ce qui a trait à son expédition au camp de base de l’Everest, le Lévisien se rappellera de bons souvenirs puisqu’il écrit actuellement un livre sur son aventure, œuvre qui devrait être publiée à l’automne.

Également, il s’entraîne déjà pour réaliser un autre défi physique et caritatif le printemps prochain. «Mon voyage de retour a duré environ 34 heures. J’ai eu beaucoup de temps pour planifier mon prochain défi. En trois semaines, je vais traverser l’Espagne, 1 000 kilomètres sur l’un des chemins de Compostelle, pour amasser des fonds pour la recherche sur l’Alzheimer. C’east une cause qui me touche beaucoup puisque mon père est atteint de cette maladie», a conclu le Lévisien.

Les plus lus

Le service d’entraide de Saint-Nicolas se relocalise

Après plusieurs mois de recherche, le Service d’entraide Bernières-Saint-Nicolas a finalement réussi à trouver deux locaux pour relocaliser ses activités.

Nathalie Simard en mission pour les femmes

Dans le cadre des 12 jours contre les violences faites aux femmes, la Table de concertation du Littoral a accueilli la chanteuse et conférencière Nathalie Simard avec sa conférence Je veux vivre au Centre Raymond-Blais, le 28 novembre dernier.

Bagage de vie pour les jeunes dans le besoin

La Fondation jeunesse du CISSS de Chaudière-Appalaches procédera à la collecte de dons sous forme de sacs et de bagages aidant ainsi les jeunes dans le besoin à transporter leurs effets personnels convenablement, le 21 novembre prochain. La Fondation jeunesse du CISSS de Chaudière-Appalaches s’est fixée l’objectif d’amasser 300 sacs neufs ou usagés en excellente condition.

Les Trouvailles de Noël de retour

C’est la fin de semaine prochaine, les 22, 23 et 24 novembre au Juvénat Notre-Dame, qu’aura lieu la 17e édition des Trouvailles de Noël, un marché de Noël organisé par Rues principales Saint-Romuald.

Le Grenier veut 1,4 M$ pour sa relocalisation

Alors qu’il déménagera ses activités au sous-sol de l’église Christ-Roi dans un avenir rapproché, le Comptoir alimentaire Le Grenier a lancé, le 29 novembre, une campagne de financement pour réaliser ce projet. Sous la présidence d’honneur de René Bégin, président de la Caisse Desjardins de Lévis, et de Gilles Lehouillier, maire de Lévis, l’initiative vise à recueillir 1,4 M$.

Des Pâtés pour s’aider : le goût du partage

La bonne odeur qui s’échappe des cuisines du Filon annonce déjà les réjouissances du temps des Fêtes. Pour garnir sa table et celle de ceux qui en ont besoin, l’organisme cuisinera plus de 2 000 pâtés qui aideront les familles moins bien nanties du territoire.

Opération Nez rouge : Alliance-Jeunesse reprend le flambeau

Dans le cadre de sa 36e campagne, Opération Nez rouge de Québec a lancé les activités de son satellite de Lévis dans les bureaux d’Alliance-Jeunesse Chutes-de-la-Chaudière, le 13 novembre dernier. L’organisme lévisien assurera les raccompagnements pour la période des Fêtes et récoltera les dons laissés par les utilisateurs du service. Le satellite de Lévis sera en activité les soirs du 29 novembre...

Une aide pour supporter les endeuillés pendant les Fêtes

Le temps des Fêtes peut être une période difficile pour les personnes qui ont perdu un proche, en raison des nombreux souvenirs que cette période fait resurgir. Afin d'aider les gens qui vivent une pareille situation, la Lévisienne Sylvie Gagné offre de son temps pour supporter les endeuillés.

Le service d’entraide de Saint-Jean célèbre un important changement

C’est en présence de bénévoles et de partenaires de l’organisme ainsi que d’élus que le Service d’entraide de Saint-Jean-Chrysostome a officiellement inauguré, le 4 novembre, la section agrandie de ses locaux de la rue Alphonse-Ferland.

La MFRS a un «urgent besoin» de bénévoles

La Maison de la Famille Rive-Sud (MFRS) recherche activement des bénévoles afin de lui donner un coup de main pour sa session hivernale d’activités. S’il n’y pas de nouvelles personnes qui se joignent bientôt à l’équipe de l’organisme lévisien, ce dernier n’aura pas le choix de réduire certains services qu’il offre pour les familles de l’arrondissement Desjardins.