Le 24 avril dernier, Jacques Bureau a atteint le camp de base de l’Everest. CRÉDIT:COURTOISIE

Le Lévisien Jacques Bureau a finalement accompli le défi qu’il s’était lancé il y a près de deux ans. Le 24 avril dernier, avec d’autres participants de l’initiative au profit de la Société de recherche sur le cancer, l’auteur et conférencier a atteint le camp de base de l’Everest, situé à plus de 5 000 mètres d’altitude.

«De réaliser ce rêve de jeunesse, j’étais sincèrement très ému. Lorsque j’ai vu les centaines de tentes du camp de base après une courbe du sentier y menant, ce fut l’un des plus beaux moments de ma vie. Ce n’était pas un voyage, mais un défi parce que c’était du travail tous les jours», s’est d’emblée rappelé avec joie le résident du quartier Lévis.

Rappelons que c’est en octobre 2017 que Jacques Bureau s’est lancé ce défi hors de l’ordinaire. Touché par le cancer généralisé qui a frappé une collègue, le Lévisien a décidé de participer au Défi de l’ascension du camp de base de l’Everest de la Société de recherche sur le cancer.

Toutefois, en mauvaise forme physique, Jacques Bureau a dû s’entraîner d’arrache-pied et perdre environ 70 livres pour ramener son poids à environ 230 livres. Une démarche nécessaire afin d’obtenir le feu vert de son médecin, nécessaire pour participer à l’aventure. En plus de cette remise en forme, le Lévisien a multiplié les activités de financement pour récolter les 14 500 $ nécessaires pour participer au Défi de l’ascension du camp de base de l’Everest.

Un projet qui s’est finalement concrétisé à la mi-avril. Après huit jours de trek dans les montagnes de l’Himalaya, Jacques Bureau a réalisé le rêve qu’il caressait depuis près de deux ans.

Des liens pour la vie

En plus d’accomplir un défi personnel et de récolter des sous pour une bonne cause, l’aventure de Jacques Bureau a également eu une grande saveur humaine. En effet, Jacques Bureau s’est retrouvé dans une équipe composée d’autres participants à l’initiative de la Société de recherche sur le cancer, d’Australiens et de guides locaux. Unis pour atteindre le même objectif, les membres du groupe se sont aussi liés d’amitié lors de cette expérience hors de l’ordinaire.

«Il a fallu s’entraider à travers les différents obstacles du trek et travailler à conserver l’harmonie pour passer à travers de grosses journées de travail. […] Des liens très forts ont été créés entre nous. À la fin de l’aventure, nous avons notamment reçu des invitations pour se rendre en Australie», a illustré M. Bureau.

Bientôt d’autres aventures

De retour depuis quelques semaines dans sa ville, Jacques Bureau ne chôme pas et a déjà mis en branle d’autres projets. En ce qui a trait à son expédition au camp de base de l’Everest, le Lévisien se rappellera de bons souvenirs puisqu’il écrit actuellement un livre sur son aventure, œuvre qui devrait être publiée à l’automne.

Également, il s’entraîne déjà pour réaliser un autre défi physique et caritatif le printemps prochain. «Mon voyage de retour a duré environ 34 heures. J’ai eu beaucoup de temps pour planifier mon prochain défi. En trois semaines, je vais traverser l’Espagne, 1 000 kilomètres sur l’un des chemins de Compostelle, pour amasser des fonds pour la recherche sur l’Alzheimer. C’east une cause qui me touche beaucoup puisque mon père est atteint de cette maladie», a conclu le Lévisien.

Les plus lus

Le Marché populaire mobile, une initiative solidaire

Depuis cinq étés déjà, l’organisme communautaire Le Filon a mis sur pied le Marché populaire mobile, un camion qui permet aux citoyens de bénéficier d’un «système alimentaire juste et équitable» et de fruits et légumes locaux à prix modiques.

35 000 $ pour la traversée du fleuve à la nage

Pour une septième édition, le député de Bellechasse-Les-Etchemins-Lévis du Parti conservateur du Canada, Steven Blaney, tenait sa traditionnelle traversée du fleuve Saint-Laurent, le 21 juillet dernier.

L’AQPS souligne le dévouement d’un Lévisien

Fondateur du défi cycliste On roule pour toi, le Lévisien Cédric Boilard a vu ses efforts en prévention du suicide récompensés par l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS). L’organisme provincial a salué l’engagement à ce chapitre de Cédric Boilard en lui remettant, ainsi qu’aux autres membres de l’initiative, un honneur dans le cadre des Prix méritas en prévention du suicide, le 1...

Des jeunes sensibilisés à la cause animale

Une classe de 5e année de l’École Saint-Joseph a accueilli l’Organisme pour la protection des chats, créé il y a un an à Lévis, pour quatre ateliers de sensibilisation au sujet de l’adoption responsable et la prévention des morsures.

Un Lévisien près du toit du monde

Le Lévisien Jacques Bureau a finalement accompli le défi qu’il s’était lancé il y a près de deux ans. Le 24 avril dernier, avec d’autres participants de l’initiative au profit de la Société de recherche sur le cancer, l’auteur et conférencier a atteint le camp de base de l’Everest, situé à plus de 5 000 mètres d’altitude.

Une initiative pour rassembler la communauté anglophone

Depuis quelques semaines, le South Shore English Network (SSEN) a amorcé son travail afin de rassembler la communauté anglophone établie dans le Grand Lévis.

Un défi au profit du Service d’entraide de Pintendre

C’est le 15 septembre prochain que se déroulera la deuxième édition du Grand Défi Entraide, à Pintendre.

Donner des canettes pour aider la jeunesse

La Maison des jeunes (MDJ) Défi-Ado a tenu récemment des séances de collecte de canettes afin de financer les activités estivales des jeunes. En plus d’amasser de l’argent qui leur est destiné, les collectes leur permettent s’impliquer dans la vie communautaire de l’organisme.

Les familles conviées au Lieu historique du chantier Davie

Le Lieu historique national du chantier A.C. David invite les enfants de 5 à 12 ans et leur famille à une journée de jeux d’aventures à la thématique maritime ce samedi 20 juillet, entre 13h et 16h30.

La place éphémère de la Paroisse Saint-Joseph-de-Lévis

Dans le cadre de son 325e anniversaire, la Paroisse Saint-Joseph-de-Lévis a aménagé ses jardins afin d’inviter les Lévisiens à venir profiter de la place éphémère qu’elle a mise en place pour l’été.