CRÉDIT : MONASTÈRE DES AUGUSTINES

Le temps des Fêtes peut être une période difficile pour les personnes qui ont perdu un proche, en raison des nombreux souvenirs que cette période fait resurgir. Afin d'aider les gens qui vivent une pareille situation, la Lévisienne Sylvie Gagné offre de son temps pour supporter les endeuillés.

«J'adore Noël et j'ai vécu plusieurs deuils pendant cette période. J'ai donc pu constater que le processus de deuil peut durer des années si on n'en s'occupe pas. À travers ma formation, j'ai pu m'équiper pour bien vivre un processus de deuil et j'en profite maintenant pour partager mes conseils aux gens qui en ont besoin», explique d'emblée la thérapeute lévisienne en relation d'aide sur ses motivations derrière sa série de conférences pour les endeuillés à l'approche de Noël.

Si le deuil se vit à tout moment de l'année, le temps des Fêtes est toutefois une période sensible pour les endeuillés en raison de la charge émotive liée aux célébrations de fin d'année. D'où l'importance selon Mme Gagné de bien s'équiper en vue de ce moment de l'année.

«Le temps des Fêtes est rempli de rituels qui touchent nos cinq sens. Par exemple, l'ouïe, le goûter et l'odorat sont sollicités par la musique, des odeurs et des repas particuliers, qui font souvent remonter les émotions et les souvenirs. C'est une période très rassembleuse. Alors, quand on a perdu quelqu'un, on ressent davantage le vide», illustre Mme Gagné.

Avec sa conférence Noël sans toi, la thérapeute en relation d'aide aborde le côté théorique du deuil, mais aussi un côté pratique. Concrètement, elle donne des conseils aux endeuillés pour bien vivre le deuil ainsi que permettre ces derniers à bien cerner leurs besoins pour bien s'occuper d'eux lors de cette période de réjouissances et éviter l'isolement. 

Soulignons finalement que Mme Gagné présentera sa conférence Noël sans toi dans la région le 1er décembre, de 13h30 à 16h30, au Monastère des Augustines de Québec. Pour plus d'information sur cet événement, vous pouvez consulter le www.monastere.ca.

Les plus lus

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

La Bleuetière DuRoy victime de son succès

La Bleuetière DuRoy, située dans le secteur Saint-Étienne-de-Lauzon, a annoncé qu’en raison du manque d’employés cette année, elle offrirait sa récolte de bleuets gratuitement aux intéressés les 25 juillet, 1er et 8 août. Ce sont près de 12 000 personnes qui se sont présentées à l’ouverture des champs lors du premier weekend d’activités.

«Le plus beau cadeau de sa vie»

Une famille de Québec a pu vivre un moment de joie intense chez Roulottes Chaudière à Saint-Nicolas, le 10 juillet. Grâce à l’entreprise lévisienne et à Make-a-wish/Québec/Rêves d’enfants, les proches de la petite Alycia ont reçu une tente-roulotte qui leur permettra d’égayer le quotidien de la petite fille atteinte d’une maladie génétique.

Écolivres et la Ressourcerie organisent une braderie

Afin d’écouler davantage les nombreux dons qu’elles ont reçu ce printemps et avant la période des déménagements, Écolivres et la Ressourcerie de Lévis présenteront la première édition d’un nouvel événement, la Braderie Cadieux, les 25 et 26 juillet prochains.

Une édition recyclée pour la course de boîte à savon

Pandémie oblige, la Corporation Charny Revit, organisateur de la Course de boîte à savon de Lévis, a décidé d’organiser une édition réinventée de l’événement, le 12 septembre prochain.

Une communauté mobilisée pour la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis

Par voie de communiqué, la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis (FHDL) a remercié la communauté lévisienne et les autres citoyens de la Chaudière-Appalaches «pour leur appui massif dans les derniers mois». Malgré le contexte incertain, la population a appuyé une foule de mesures, totalisant ainsi une contribution de plus de 300 000 $ au centre hospitalier.