Les bénévoles ont aussi ramassé des sous dans les commerces lévisiens. CRÉDIT : GILLES BOUTIN

La météo glacée et pluvieuse de la journée de samedi a découragé les automobilistes de sortir. Malgré une équipe de bénévoles aussi nombreuse qu’à l’accoutumée, le bilan provisoire des dons pour le Centre de pédiatrie sociale de Lévis s'élève à 52 000 $ après cette fin de semaine de Guignolée.

Cette 10e édition de la Guignolée du Dr Julien au profit du Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) n'a pas permis d'atteindre l’objectif de 100 000 $. En cause, le mauvais temps qui a refroidi les automobilistes moins nombreux sur les routes qu’à l’habitude. Le bilan provisoire compte seulement 52 000 $ collectés.

«Tous les bénévoles étaient présents, mais on a eu un gros défi avec la température très mauvaise», partage Maude Julien, fondatrice et directrice du CPSL de Lévis qui s’estime chanceuse d’avoir pu tenir la Guignolée malgré les conditions déplorables.

Au lendemain de l’activité, Maude Julien a tenu à faire part de sa reconnaissance aux 300 bénévoles qui ont œuvré toute la fin de semaine pour récolter les sous aux barrages routiers et dans certains commerces du territoire.

«Des bénévoles devaient retourner se changer et, une fois secs, revenaient pour continuer la collecte», souligne la directrice qui s’est réjouie du sentiment d’appartenance dont les participants ont fait preuve et de leur sympathie pour la cause.

La Guignolée s’inscrit dans le budget annuel du CPSL et couvre un tiers des dépenses. Les fonds amassés permettent notamment de payer les intervenants qui travaillent auprès des enfants et des jeunes suivis par l’organisme. Un autre tiers vient des entreprises et fondations, et le dernier est financé par les sources gouvernementales.

«90 % des dons sont réinvestis dans les services aux enfants et 10 % couvrent les frais administratifs», rappelle Maude Julien. Plus de 650 dossiers de jeunes patients sont suivis au CSPL.

La directrice avait l’ambition d’embaucher de nouvelles ressources dès janvier pour suivre l’augmentation du nombre de bénéficiaires. Mais le montant de la collecte moins important cette année ne permettra pas de réaliser tous les projets tels que prévu.

Jusqu’au 15 janvier pour donner en ligne et par texto

Pour compenser la perte de revenu, une activité de financement supplémentaire pourrait peut-être organisée en plus de celles à venir, croit la directrice du CSPL qui admet qu’il faudra «être créatif pour trouver d’autres financements».

Elle compte de plus sur la générosité et la mobilisation pour faire grimper la somme grâce aux dons en ligne et par texto qui peuvent être faits jusqu’au 15 janvier. Les personnes intéressées à participer peuvent se rendre au www.pediatriesocialelevis.com/guignolee-2019 ou texter CPSL au 20222.

Les plus lus

Un projet pour connecter les personnes isolées

Pour aider les personnes vulnérables qui n’ont pas accès à un téléphone et à une connexion Internet, un regroupement d’organismes lévisiens lance le projet Wifi pour tous. Une collecte est en cours pour amasser 200 téléphones cellulaires intelligents usagés avec leur chargeur.

OMH de Lévis : une nouvelle approche pour faire face à la pandémie

Depuis le début de l’année, l’Office municipal d’habitation de Lévis (OMH) peut compter sur une agente d’intervention COVID, Karolann Parent. En intervenant directement dans les édifices de l’organisme paramunicipal, cette intervenante peut soutenir les personnes qui demeurent dans ces logements à travers les nombreux défis créés par la pandémie de COVID-19.

Créer sa propre entreprise caritative contre le cancer

Un finissant de l’École Pointe-Lévy, Tristan Falardeau, a décidé de créer une entreprise pour amasser des dons pour la lutte contre le cancer. Aidé par cinq autres amis, ces jeunes vendent symboliquement leurs cheveux et donnent les sous récoltés à des organismes caritatifs.

Odile Letellier enfile les gants pour un tout autre combat

La boxeuse olympique lévisienne, Odile Letellier, a été forcée de monter une nouvelle fois sur le ring puisqu’elle a reçu un diagnostic de cancer du sein au mois de mars dernier. Les proches de la Lévisienne ont lancé une campagne de financement sur la plateforme de financement participatif GoFundMe afin de soutenir Odile et sa petite famille dans cette épreuve.

La fin d’une longue implication

En raison de son déménagement à Mont-Saint-Hilaire afin de se rapprocher de son fils Louis, Gilbert Samson a dû mettre fin à ses activités de bénévolat dans sa ville natale, dont celles auprès de la Société d’histoire de Lévis (SHL). Ce grand bâtisseur natif de Bienville aura fait une différence à Lévis pendant plus de 60 ans en s’impliquant au sein de nombreux organismes.

Des élèves invitent les citoyens à un grand nettoyage

Formé d’élèves du programme d’éducation intermédiaire (PEI) de troisième, quatrième et cinquième secondaire à l’École Pointe-Lévy, le nouveau comité derrière projet du nettoyage des berges du Saint-Laurent a dû adapter son événement en raison de la pandémie, cette année. C’est pourquoi ces élèves invitent les Lévisiens à ramasser les déchets qui apparaissent après la fonte des neiges sur le territ...

Le 12e Groupe Déziel souligne son 85e anniversaire

Fondé en 1936 à la demande du curé de Notre-Dame de Lévis, le chanoine Eugène Carrier, le Groupe Déziel fête ses 85 années d’existence.

Une conférence en ligne de Kim Thúy

L’Association de la fibromyalgie région Chaudière-Appalaches (AFRCA) reporte son Salon de la fibromyalgie et de la douleur chronique en raison de la pandémie. L’organisme propose toutefois à ses membres et au grand public une conférence virtuelle de Kim Thúy, le 24 avril.

Le Collectif Virage se penche sur la sécurité piétonnière hivernale

Le collectif citoyen lévisien, Collectif Virage, profite du passage de Piétons Québec dans la Chaudière-Appalaches dans le cadre de sa campagne Tous piétons! jusqu’au 29 avril prochain, pour présenter Carnet d’hiver 2021 : Regards sur la place du piéton à Lévis où les membres se sont penchés sur les enjeux piétonniers de certains secteurs de la ville. (A.B.)

Pour le respect de la différence

La Fédération et les associations régionales, dont celle de Chaudière-Appalaches, en autisme lancent le 37e Mois de l’autisme. Une programmation en ligne est proposée pour souligner l’événement.