Elhadji Mamadou Diarra (deuxième à partir de la gauche) a reçu le prix Mérite Centraide, le 10 décembre dernier. CRÉDIT : GILLES FRÉCHETTE

Bien connu dans la région à titre de président du Tremplin, centre pour personnes immigrantes et leurs familles, le Lévisien Elhadji Mamadou Diarra a vu son implication récompensée par Centraide Québec et Chaudière-Appalaches. Dans le cadre d’un déjeuner-causerie de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec, Centraide lui a remis son Prix Mérite, le 10 décembre.

«Je suis très content et très ému de recevoir cet honneur. On ne fait pas du bénévolat pour recevoir des prix, mais cela fait chaud au cœur», a d’emblée partagé M. Diarra, lors d’une entrevue téléphonique le 11 décembre.

Rappelons que le prix Mérite Centraide reconnaît chaque année l’implication exceptionnelle d’un ou une bénévole œuvrant auprès du réseau des organismes qu’il soutient. Au-delà du mérite individuel, il souhaite mettre en lumière l’importance de l’implication bénévole dans les régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches. 

Si l’honneur a permis à Centraide de saluer l’implication de M. Diarra à la tête du conseil d’administration du Tremplin depuis six ans et demi, le prix vise aussi à récompenser l’engagement bénévole du Lévisien qui dure depuis de nombreuses années.

Elle remonte aussi loin qu’à ces premiers pas à l’école, alors qu’il vivait au Sénégal. Il y a 20 ans, sitôt arrivé au Québec, il a recherché des occasions de bénévolat, «brisant inconsciemment le stéréotype selon lequel les personnes migrantes sont en posture de demande de ressources et non de don de soi». Selon Centraide, Elhadji Mamadou Diarra est l’exemple concret d’un élément de sa philosophie : «l’inclusion passe par l’engagement bénévole et citoyen envers nos communautés». 

«Pour moi, le bénévolat a tellement de valeur qu’on ne peut pas lui donner un prix. Quand on le fait, c’est qu’on a un goût de partager, notre expérience, notre expertise et notre temps. Dans ma conception de la vie, il faut être utile à notre société, peu importe où nous vivons. Nous pouvons être utiles à la société en payant nos impôts et nos taxes, mais au-delà de cette utilité, c’est important pour moi de partager une certaine expertise, une certaine expérience pour aider les gens à se sentir bien», a illustré M. Diarra sur les motivations derrière son engagement bénévole.

Poursuivre les efforts

Touché par l’honneur remis par Centraide, Elhadji Mamadou Diarra estime également que ce prix «démontre également la nécessité de continuer ce qu’on fait comme travail» au Tremplin.

«Étant moi-même d’origine Sénégalaise, c’est important pour moi d’accompagner des immigrants qui arrivent à Lévis dans ce processus d’accueil et d’intégration dans leur nouvelle société d’accueil. D’une certaine façon, je peux les aider à ne pas faire les mêmes erreurs que j’ai faites et pour éviter qu’elles soient isolées. Le Tremplin accueille des gens de partout dans le monde. Cet organisme brise l’isolement et la barrière linguistique des immigrants lévisiens. Je m’engage au sein du Tremplin pour qu’ils se sentent davantage, jour après jour, intégrés dans la société et que cette société d’accueil ait une plus grande ouverture aux gens qui viennent d’ailleurs», a conclu M. Diarra.

Les plus lus

Ressourcerie de Lévis : comportements déplorables

Si la Ressourcerie de Lévis peut de nouveau recevoir des biens dont veulent se débarrasser les gens de la région, l’entreprise d’économie sociale fait face à un phénomène récurrent qui provoque du gaspillage. Contrairement aux consignes de la Ressourcerie, plusieurs Lévisiens déposent des matières à revaloriser à l’extérieur de son point de service de Lévis alors qu’il est fermé.

Ressources-Naissances poursuit sa mission

En raison des mesures de confinement mises en place par le gouvernement dans le but de freiner la propagation de la COVID-19, Ressources-Naissances a dû faire preuve de créativité afin de continuer à offrir ses services aux familles de la région.

5 jardins communautaires rouverts, 3 en projet à Lévis

Cinq jardins communautaires rouvriront progressivement à partir du 18 mai sur le territoire lévisien. Trois nouveaux emplacements cultivables seront accessibles aux Lévisiens dès 2021 et 2022.

Une fête des Mères tout de même soulignée

Afin de permettre à leurs résidents de célébrer la fête des Mères malgré le confinement imposé en raison de la pandémie, plusieurs résidences pour aînés lévisiennes ont tenu des activités spéciales la fin de semaine dernière.

Bouger sur son balcon

En collaboration avec l’Association des locataires (ADL) de l’Office municipal d’habitation de Lévis (OMH), l’OMH organise plusieurs activités sportives afin de permettre aux locataires de bouger sur leur balcon, directives sanitaires obligent.

Le CAPJ en mode proactif

Par voie de communiqué, le Centre aide et prévention jeunesse (CAPJ) a détaillé, le 4 mai, les diverses mesures qu’il a mis en place afin de supporter sa clientèle malgré les restrictions imposées par la crise de la COVID-19.

La campagne de l’œillet toujours en cours

Coronavirus oblige, la campagne de l’œillet a dû se transformer. Comme partout au pays, le volet régional de cette activité de financement au profit de la Société canadienne de la sclérose en plaques (SCSP) se déroulera cette année en ligne.

Desjardins s’associe à l’Appui pour soutenir les proches aidants

Pour faire face à l’augmentation des demandes d’aide au service Info-aidant, Desjardins et l’Appui se sont associés pour déployer de nouvelles ressources au bénéfice des proches aidants. Pour ce faire, la coopérative financière de Lévis a apporté son soutien financier à la consolidation du service à hauteur de 300 000 $.

Courir pour les banques alimentaires du Québec

Un collectif d’amis coureurs composé de Yvan L’Heureux (Rivière-du-Loup), Richard Turgeon (Gatineau), Anne Bouchard (Montréal), Marline Côté (Lévis) et Martine Marois (Rive-Sud de Montréal) ont lancé, le 26 avril à Rivière-du-Loup, un concept de course afin de venir en aide aux banques alimentaires du Québec : la SolidariCourse.

Une bénévole lévisienne récompensée pour son travail

Laurette Blanchet, une résidente de Charny, a récemment reçu un honneur bien particulier. En effet, la Lévisienne s’est vu remettre la Médaille du lieutenant-gouverneur du Québec pour les aînés afin de la récompenser pour ses nombreuses implications bénévoles.