Les jardiniers pourront retourner à leurs cultures à partir du 18 mai. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES - ARCHIVES

Cinq jardins communautaires rouvriront progressivement à partir du 18 mai sur le territoire lévisien. Trois nouveaux emplacements cultivables seront accessibles aux Lévisiens dès 2021 et 2022.

Les jardins de la Sitelle à Saint-Étienne-de-Lauzon, de Lauzon, du parc de l’Anse-Tibbits, du parc des Fleurs à Pintendre, les Radicelles à Saint-Jean-Chrysostome accueilleront de nouveau les cultivateurs amateurs à partir du 18 mai.

L’ouverture de ces jardins communautaires devra se faire de façon sécuritaire dans le respect des règles de la Direction de la santé publique, a déclaré le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, lors d’une conférence de presse, ce 14 mai.  

Les personnes qui souhaitent connaître les modalités des autres jardins communautaires privés se trouvant sur le territoire de la Ville, peuvent contacter le Service 211.

De nouveaux sites en 2021 et 2022

Trois nouveaux jardins devraient aussi être opérationnels dans les deux prochaines années, a annoncé la Ville. Le Jardin du parc de la Rivière, à Charny, est prévu pour 2021 et les jardins du parc Lavoisier, à Saint-Romuald, et du parc Guy-Dionne, à Lévis, pourront être cultivés à partir de 2022.

Un jardin temporaire ?

Une demande a aussi été déposée par la Ville au gouvernement fédéral afin d’utiliser le site de la ferme Chapais «pour y développer de petits lots pour la réalisation de jardins communautaires», a annoncé Gilles Lehouillier, avant de préciser que cette installation serait «temporaire» dans le contexte de la pandémie, même si la Ville convoite toujours le site et espère en obtenir la gestion afin d'y développer de tels projets à l'avenir.

Les jardiniers devront respecter les mesures suivantes, selon les demandes de la Direction de la santé publique :

· un surveillant sera présent en tout temps dans chacun des jardins communautaires afin d’assurer le respect des règles en vigueur;

· un seul jardinier à la fois, par lot, est autorisé à jardiner afin de respecter les normes de distanciation;

· un nombre limité de jardiniers pourront être présents, en même temps, dans le jardin;

· le port des gants sera obligatoire;

· les jardiniers devront apporter leurs outils de jardinage personnels;

· la désinfection des mains sera obligatoire à chaque entrée et à chaque sortie;

· les installations sanitaires ne seront pas accessibles;

· le jardin sera inaccessible en dehors des heures d’ouverture.

La Ville rappelle aux utilisateurs «qu’elle se réserve le droit de fermer l’accès aux jardins à tout moment si elle constate que les mesures de prévention ne sont pas respectées».

Les plus lus

Ressourcerie de Lévis : comportements déplorables

Si la Ressourcerie de Lévis peut de nouveau recevoir des biens dont veulent se débarrasser les gens de la région, l’entreprise d’économie sociale fait face à un phénomène récurrent qui provoque du gaspillage. Contrairement aux consignes de la Ressourcerie, plusieurs Lévisiens déposent des matières à revaloriser à l’extérieur de son point de service de Lévis alors qu’il est fermé.

Ressources-Naissances poursuit sa mission

En raison des mesures de confinement mises en place par le gouvernement dans le but de freiner la propagation de la COVID-19, Ressources-Naissances a dû faire preuve de créativité afin de continuer à offrir ses services aux familles de la région.

5 jardins communautaires rouverts, 3 en projet à Lévis

Cinq jardins communautaires rouvriront progressivement à partir du 18 mai sur le territoire lévisien. Trois nouveaux emplacements cultivables seront accessibles aux Lévisiens dès 2021 et 2022.

Une fête des Mères tout de même soulignée

Afin de permettre à leurs résidents de célébrer la fête des Mères malgré le confinement imposé en raison de la pandémie, plusieurs résidences pour aînés lévisiennes ont tenu des activités spéciales la fin de semaine dernière.

Bouger sur son balcon

En collaboration avec l’Association des locataires (ADL) de l’Office municipal d’habitation de Lévis (OMH), l’OMH organise plusieurs activités sportives afin de permettre aux locataires de bouger sur leur balcon, directives sanitaires obligent.

Le CAPJ en mode proactif

Par voie de communiqué, le Centre aide et prévention jeunesse (CAPJ) a détaillé, le 4 mai, les diverses mesures qu’il a mis en place afin de supporter sa clientèle malgré les restrictions imposées par la crise de la COVID-19.

La campagne de l’œillet toujours en cours

Coronavirus oblige, la campagne de l’œillet a dû se transformer. Comme partout au pays, le volet régional de cette activité de financement au profit de la Société canadienne de la sclérose en plaques (SCSP) se déroulera cette année en ligne.

Courir pour les banques alimentaires du Québec

Un collectif d’amis coureurs composé de Yvan L’Heureux (Rivière-du-Loup), Richard Turgeon (Gatineau), Anne Bouchard (Montréal), Marline Côté (Lévis) et Martine Marois (Rive-Sud de Montréal) ont lancé, le 26 avril à Rivière-du-Loup, un concept de course afin de venir en aide aux banques alimentaires du Québec : la SolidariCourse.

Lettre ouverte - Les gens à l’aide sociale doivent recevoir comme les aînés une aide financière en temps de crise

Depuis le début de la pandémie, plusieurs acteurs de la société demandent au gouvernement du Québec d’accorder une aide financière spéciale pour les personnes à l’aide sociale. Pourquoi, diront certains, alors que leurs prestations n’ont pas changé?

Une bénévole lévisienne récompensée pour son travail

Laurette Blanchet, une résidente de Charny, a récemment reçu un honneur bien particulier. En effet, la Lévisienne s’est vu remettre la Médaille du lieutenant-gouverneur du Québec pour les aînés afin de la récompenser pour ses nombreuses implications bénévoles.