CRÉDIT : CAPTURE D'ÉCRAN

En compagnie d’Amélie Landry, présidente de la commission consultative de développement social et communautaire ainsi que conseillère municipale du district Bienville, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé, le 4 juin, le plan d’action qui permettra de réaliser concrètement les orientations contenues dans la Politique de développement social et communautaire de la Ville.

«Nul doute que Lévis peut compter sur une importante force de frappe en ce qui a trait à l’action communautaire. Ce plan d’action, élaboré par le milieu pour le milieu, nous permettra de poursuivre l’objectif ultime d’une communauté, soit de faire en sorte que toutes les personnes soient reconnues comme des citoyennes et des citoyens à part entière», a souligné M. Lehouillier.

Échelonné sur une période de 10 ans, le plan d’action prévoit une foule de mesures qui permettront le développement social et communautaire de Lévis sur cinq axes, soit la mobilité des personnes, l’habitation et le milieu de vie, le développement des quartiers à échelle humaine, l’action communautaire et la cohésion sociale ainsi que le développement et l’épanouissement des personnes.

Notons que plusieurs mesures inscrites au plan d’action dévoilé le 4 juin ont auparavant été annoncées par l’administration Lehouillier ou sont déjà en branle. Parmi ces projets, on peut citer la tarification sociale du transport en commun, le plan de développement des jardins communautaires, les plans particuliers d’urbanisme (PPU) ou la création d’une bibliomobile.

Parmi les nouveaux projets qui résulteront du plan d’action, la Ville veut déployer à la Cour municipale de Lévis le Programme de mesures de rechange général. Cette initiative a comme objectif d’offrir la possibilité pour les accusés de certaines infractions criminelles d’assumer la responsabilité de leurs actes et de régler le conflit qui les oppose à la justice autrement qu’en faisant face aux procédures judiciaires usuelles prévues par le Code criminel. Aussi, la municipalité veut élaborer et mettre en œuvre un plan d’action pour soutenir l’accueil et l’intégration sociale des personnes immigrantes à Lévis.

Des moyens pour réaliser le plan d’action

 Pour déterminer quelles actions prévues dans le plan seront réalisées, la Ville établira une liste des priorités chaque année avec la commission consultative de développement social et communautaire. Pour les réaliser, la municipalité accordera 200 000 $ par an à cet effet, une enveloppe qui «viendra bonifier les engagements financiers» de partenaires.

Par exemple, pour 2020, les travaux de la commission consultative «ont permis de générer des investissements» de 769 000 $ dans des projets pour le milieu communautaire. Également, la Ville a tenu à rappeler qu’elle accorde annuellement près de 2,9 M$ pour le soutien à la mission des organismes communautaires reconnus.

«Ce plan d’action représente l’aboutissement de plus de trois ans de réflexion, de consultation et de recherche de solutions. Nous nous devons de poursuivre nos efforts de concert avec nos partenaires afin de concrétiser nos objectifs pour faire de Lévis un milieu encore plus inclusif, plus accueillant, où il fait bon vivre», a conclu Amélie Landry.

 

Les plus lus

À L’ADOberge, les jeunes trouvent répit et soutien

Quand cette période qu’est l’adolescence devient trop difficile à traverser seul, il existe une maison à Lévis où les jeunes peuvent s’équiper des bons outils pour se construire. Aryane, qui entame sa cinquième semaine à L’ADOberge, a trouvé dans cette famille de passage une nouvelle confiance en elle.

Une solution pour faciliter l’accès à un logement subventionné

Depuis peu, l’Office municipal d’habitation (OMH) de Lévis peut compter sur un nouvel outil afin de faciliter l’inscription des personnes qui désirent obtenir un logement subventionné (place dans une HLM). Pour ce faire, l’organisme paramunicipal offre désormais la possibilité à ces dernières de remplir un formulaire simplifié en ligne.

Le Marché populaire mobile reprend ses tournées

Le Marché populaire mobile reviendra à partir du 29 juin, sur le territoire de Lévis. Comme chaque année, le camion plein de fruits et légumes frais locaux vendus à des prix modiques sillonnera la ville.

Des jeunes construisent des potagers urbains

Grâce à l’initiative «Jardinons à l’unisson», des Lévisiens pourront cultiver leurs légumes cet été dans un bac à jardin construit par de jeunes bénévoles. Les potagers seront remis gratuitement et les apprentis cultivateurs pourront même bénéficier de conseils et d’un suivi.

Des pizzas pour le Collège de Lévis

Si la pandémie a eu raison de l’édition 2020 de plusieurs événements lévisiens, la crise actuelle n’empêchera pas la tenue de la journée Generosa de la Piazzetta de Lévis. Cette édition particulière de l’activité caritative permettra de donner un coup de pouce financier à la Fondation Collège de Lévis, le 18 juin prochain.

Une marche virtuelle pour vaincre la SLA

La sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Lou Gehrig est cette maladie dégénérative qui s’attaque aux neurones et à la moelle épinière, ce qui entraîne progressivement une paralysie du corps. Cette année, la Marche pour vaincre la SLA se transformera en marche virtuelle, la collecte de dons se terminera le 21 juin prochain.

Le milieu communautaire déplore des lourdeurs bureaucratiques

La Coalition des Tables régionales d’organismes communautaires (CTROC), qui représente 3 000 organismes communautaires oeuvrant en santé et services sociaux et dont fait partie la Table régionale des organismes communautaire de Chaudière-Appalaches (TROCA), a déploré, le 10 juin, que les organismes font face à un alourdissement bureaucratique alors qu’ils sont fortement sollicités dans le contexte...

Des raccrocheurs ont poursuivi leurs efforts

Malgré la crise de la COVID-19, des élèves de l’École du milieu de Lévis ont pu poursuivre leur parcours à distance grâce à la technologie.

Des épiceries aident le Grenier

Trois samedis de suite, les 16, 23 et 30 mai derniers, plusieurs magasins d’alimentation du territoire se sont mobilisés pour ramasser les canettes et bouteilles consignées au profit du Comptoir alimentaire le Grenier.

Un chèque de 4 000 $ pour le Grenier

Trois samedis de suite, les 16, 23 et 30 mai derniers, plusieurs magasins d’alimentation du territoire se sont mobilisés pour ramasser les canettes et bouteilles consignées à l’aréna de Lauzon au profit du Comptoir alimentaire le Grenier.