Sur la première photo : Avec l’aide de ses proches, dont sa mère Shannon et sa sœur Amy, Jacob multiplie les projets afin d’aider les itinérants de Québec. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES ET COURTOISIE

Jacob Bouchard est un garçon lévisien de 10 ans comme les autres, qui aime notamment jouer au hockey et qui travaille fort à l’école. Cependant, depuis maintenant près de deux ans, il fait une différence dans la société en multipliant les initiatives pour venir en aide aux personnes itinérantes dans le quartier Saint-Roch, à Québec.

«Quand j’ai entendu parler de cette cause, ça m’a vraiment interpellé et j’ai voulu mettre l’épaule à la roue pour aider ces personnes. [...] J’aime ça aider les gens et j’ai saisi l’opportunité de venir en aide aux démunis», partage d’emblée le garçon résidant à Saint-Rédempteur.

C’est en 2018 que l’implication de Jacob, qui a depuis pris une plus grande ampleur, a démarré. Lors d’un spectacle de magie auquel il assistait avec ses proches, l’initiatrice d’À bas l’itinérance a pu présenter son initiative caritative pour aider les itinérants du quartier Saint-Roch. Ému par cet appel, Jacob, alors âgé de 8 ans, a alors décidé de récolter des contenants consignés afin de les échanger pour des sous.

Avec l’aide de ses deux grands frères, Mathis et Eliot, ainsi que de sa sœur, Amy, Jacob a récolté 80 $ pour À bas l’itinérance. Par la suite, il a participé à la confection des bas de Noël remis aux personnes sans abri par la dame derrière l’initiative.

Fier d’avoir pu aider des gens qui vivent des difficultés, Jacob Bouchard a alors voulu répéter l’expérience l’année suivante. Malheureusement, pour des raisons personnelles, la créatrice d’À bas l’itinérance n’a pu répéter l’expérience. Aussitôt, le jeune Lévisien a décidé de poursuivre son implication pour aider les itinérants.

Il a alors multiplié les activités pour récolter des canettes et il a aussi obtenu des sous de ses grands-parents, de son père et de sa mère pour augmenter sa cagnotte. Avec l’argent, Jacob Bouchard a pu acheter et distribuer des vêtements chauds, des articles d’hygiène et de la nourriture aux itinérants près de l’église Saint-Roch, le 22 décembre dernier.

Pour souligner sa grande générosité, les responsables du refuge situé dans le sous-sol du temple catholique de la Basse-Ville de Québec ont permis exceptionnellement à Jacob d’entrer dans cet espace, réservé seulement aux personnes âgées de 18 ans et plus. À cette occasion, il a pu recevoir les remerciements de plusieurs itinérants.

Touchés par la réalité de ces personnes démunies, la mère de Jacob, Shannon Paré, la famille de la cousine de cette dernière et le petit garçon ont décidé, le 25 décembre, d’aller remplir le frigo communautaire situé sur le parvis communautaire avec les restes de leur repas du réveillon.

Un engagement qui se transmet de génération en génération...

Alors qu’il est rare de voir un garçon de son âge s’impliquer autant dans une cause, Jacob Bouchard ne fait que suivre l’exemple de ses proches, dont sa mère et sa grand-mère, pour qui l’engagement communautaire est primordial. Ainsi, la générosité de Jacob remplit de fierté ses proches.

«Je suis très fière de ce qu’a fait Jacob, particulièrement parce que c’est lui qui a initié son engagement. Mais cela ne me surprend pas puisque Jacob pense toujours aux autres, chaque jour. Si on va au restaurant et je lui propose de lui acheter un muffin, il veut que j’en achète pour ses frères et sa sœur. Aussi, Jacob est un garçon quand même timide, mais je suis impressionnée de le voir aller à la rencontre des personnes qu’il aide pour leur parler. Je n’ai pas de mots pour dire comment je suis fière de lui», souligne sa maman.

...et qui se poursuit

D’ailleurs, Jacob et ses proches n’entendent pas cesser leur travail pour venir en aide aux personnes itinérantes de Saint-Roch. Le 19 août dernier, le petit garçon, sa sœur, sa mère et sa grand-mère ont préparé des repas et les ont distribués aux personnes sans abri qu’ils ont rencontrées dans le centre-ville de Québec.

Également, Jacob et ses proches travaillent présentement à recueillir des dons, particulièrement des échantillons de savon, de shampoing et de dentifrice afin de les remettre aux gens dans le besoin lors de leur prochain passage dans le quartier Saint-Roch.

«Ce sont des articles très appréciés des personnes démunies. On n’y pense pas puisque ce sont des produits sur lesquels on peut facilement mettre la main, mais pour les personnes démunies, ce sont des articles très rares puisqu’ils vont notamment privilégier l’achat de nourriture avant bien d’autres produits comme les produits d’hygiène», explique Mme Paré.

Les personnes qui aimeraient soutenir Jacob dans ses différents projets pour venir en aide aux personnes sans abri peuvent consulter la page Facebook Aidons les itinérants.

Les plus lus

La cour de l'École Notre-Dame de Lévis réaménagée et verdie

Des arbres, plus de paniers de basketball, des espaces ombragés, la cour de l’École Notre-Dame de Lévis a été entièrement réaménagée et transformée. Ce projet débuté en 2016 représente un investissement de 260 000 $.

Un circuit de frigos-partagés en développement à Lévis

D’ici 2022, le nombre de frigos-partagés pourrait passer de trois à huit. Un circuit entre producteurs, commerçants et citoyens sera aussi créé afin de récupérer des denrées et limiter le gaspillage alimentaire.

La FADOQ régionale se prépare pour la reprise

Depuis la mi-août et jusqu’au début septembre, les dirigeants de la Fédération de l’âge d’or du Québec (FADOQ) régions de Québec et Chaudière-Appalaches mènent une tournée afin de rencontrer les responsables des 165 clubs locaux du territoire. Avec ces rencontres tenues à travers les régions de Québec et de la Chaudière-Appalaches, le regroupement veut notamment bien informer ses membres en vue de...

Grimpons pour l’eSPoir tiendra sa 3e édition le 3 octobre

L’activité au profit de la section Chaudière-Appalaches de la Société canadienne de la sclérose en plaques (SCSP) se déroulera au Centre de plein air de Lévis. Nouveauté cette année, un volet compétitif vient s’ajouter au volet participatif. De plus, cinq co-présidents se mobilisent afin d’encourager la communauté à être généreuse.

Des activités qui donnent le goût de la nature aux jeunes

Tous les jeudis de l’été, des jeunes à partir de 10 ans ont participé à des activités en extérieur, organisées par un passionné de nature, David Cloutier, qui est animateur-intervenant à la maison des jeunes L’Azimut, à Saint-Nicolas. Les participants ont découvert les plantes, pêché et randonné à vélo.

Aider les itinérants à 10 ans

Jacob Bouchard est un garçon lévisien de 10 ans comme les autres, qui aime notamment jouer au hockey et qui travaille fort à l’école. Cependant, depuis maintenant près de deux ans, il fait une différence dans la société en multipliant les initiatives pour venir en aide aux personnes itinérantes dans le quartier Saint-Roch, à Québec.

Nouvelle aventure marquante pour de jeunes Lévisiens

Des jeunes et des animateurs de la Maison des jeunes L’Azymut de Saint-Nicolas ont eu l’occasion de faire une activité vélo-camping, du 29 au 31 juillet.

Récolte généreuse

C’est en présence des bénévoles qui ont rendu possible l’initiative que le propriétaire de la Bleuetière DuRoy, Bruno Roy, a remis les dollars récoltés à trois organismes de la Chaudière-Appalaches dans le cadre de l’activité Cueillette de bleuets pour la cause, tenue plus tôt cet été.

45 400 $ pour le CPSL

La 7e soirée-bénéfice du Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) «À la Santé des enfants», présentée par Desjardins sous la présidence d’honneur de Jean-François Morin, courtier immobilier, devait avoir lieu le 8 avril dernier chez Audi Lévis.

La Maison Dessercom est inaugurée

C’est en présence d’élus et de collègues que les dirigeants de Dessercom, de la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis (FHDL), du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) et de la Fondation québécoise du cancer (FQC) ont officiellement inauguré la Maison Dessercom, le 10 septembre dernier.