Seulement une centaine d’unités de logements sociaux pour la province est encore disponible au sein du programme AccèsLogis. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

Selon ce que rapporte un tweet publié par Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, une entente de principe entre Ottawa et Québec a été officialisée afin d’octroyer 1,8 G$ sur 10 ans pour la construction de logements sociaux. Accompagnée par plusieurs Villes de la province, l’Association des groupes de ressources techniques du Québec (AGRTQ) souhaite qu’avec cette entente de principe, le gouvernement provincial prévoit des projets de logements sociaux dans son plan de relance économique prévu cet automne.

Ces montants octroyés par le fédéral au provincial en matière de logements sociaux étaient en négociation depuis près de trois ans et Québec était la dernière province à recevoir des sommes en ce sens, expose Alain Marcoux, directeur général du groupe de ressources techniques (GRT) Nouvel habitat. «Ce qui nous préoccupe le plus, c’est ce qui va arriver avec les montants pour les logements sociaux qui se trouvent dans ce 1,8 G$.»

Depuis quelques années, la situation des logements sociaux est de plus en plus préoccupante puisque le gouvernement provincial n’investit pas dans le programme AccèsLogis qui vise à financer les projets de logements sociaux et communautaires.

«Ça fait deux budgets que le gouvernement ne met pas d’argent dans de nouvelles unités pour le programme AccèsLogis, il ne reste que quelques centaines d’unités à peine pour l’ensemble de la province», déplore Alain Marcoux qui prévoit qu’après l’automne les unités restantes seront écoulées.

C’est pourquoi l’AGRTQ souhaite faire partie du plan de relance économique automnal du gouvernement provincial.

Des Villes qui se mobilisent

Plusieurs organisations municipales se sont alliées à l’AGRTQ afin d’exposer la situation qui pourrait devenir problématique pour les logements sociaux. Pour le moment, trois nouveaux chantiers devraient émerger au printemps prochain à Lévis, mais ces derniers sont de vieux projets qui avaient déjà été approuvés par la Ville de Lévis et la Société d’Habitation du Québec.

Selon M. Marcoux, les logements sociaux répondent à un besoin important à Lévis et dans l’ensemble de la province. «Surtout dans le volet des logements pour aînés, il y a beaucoup de projets de construction de résidences privées à Lévis qui répondent à des besoins, mais il y a plusieurs personnes qui n’ont pas les capacités de se payer ces services», met-il en lumière.

Actuellement, l’AGRTQ demande aux Villes de se rallier à sa cause afin de permettre l’érection de nouveaux projets sur leur territoire, un impact important selon elle. «C’est le plus gros appui qu’on peut avoir […] quand on a plusieurs maires et mairesses des dix plus grandes villes (au Québec) qui prennent le temps d’intervenir et des plus petites villes qui acceptent des résolutions, c’est sûr que ça a un poids important», partage le directeur général du GRT Nouvel habitat.

Au moment d’écrire ces lignes, la Ville de Lévis n’avait toujours pas adopté de résolution quant à la demande de l’AGRTQ, mais une annonce serait prévue dans les prochaines semaines, selon ce que rapporte l’organisation municipale.

«On souhaite continuer le rythme qu’on connaît dans les dernières années à Lévis avec une centaine de nouveaux logements sociaux par année», prévoit Alain Marcoux.

Un bon programme âgé

 AccèsLogis a été mis en place en 1997, mais il est «toujours un bon programme», excepté que les sommes des subventions n’ont pas suivi l’inflation des coûts réels des chantiers, «ce qui fait piétiner quelques projets afin de les rendre viables», rapporte le représentant du GRT Nouvel habitat.

Ainsi, M. Marcoux espère que l’argent d’Ottawa permettra d’améliorer les montants octroyés via ce programme et que le gouvernement du Québec prépare une nouvelle programmation pour les logements sociaux lors de son prochain plan de relance économique.

Les plus lus

Pas de messes dans le Grand Lévis jusqu’à la fin du mois

Par voie de communiqué, les trois paroisses couvrant les quartiers de Lévis et Saint-Lambert-de-Lauzon, Saint-Jean-l’Évangéliste, Saint-Joseph-de-Lévis et Saint-Nicolas-de-Lévis, ont annoncé qu’elles ne tiendront pas de messes ni de regroupements de prière lors de la période de confinement partiel en zone rouge, en cours jusqu’au 28 octobre.

Un mois pour revivre l’histoire de Charny

Dans le cadre des Journées de la culture, la Corporation Charny Revit propose jusqu’au 25 octobre une programmation d’activités respectant les consignes de la Santé publique et mettant en valeur l’histoire de ce quartier lévisien.

Des projets de logements sociaux nécessaires

Selon ce que rapporte un tweet publié par Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, une entente de principe entre Ottawa et Québec a été officialisée afin d’octroyer 1,8 G$ sur 10 ans pour la construction de logements sociaux. Accompagnée par plusieurs Villes de la province, l’Association des groupes de ressources techniques du Québec (AGRTQ) souhaite qu’avec cette ent...

Plaidoyer pour le soutien à domicile

Le Réseau de coopération des entreprises d’économie sociale en aide à domicile (EÉSAD), dont fait partie la Coopérative de services Rive-Sud, a tenu à souligner la Journée internationale des personnes âgées, qui se déroule aujourd'hui. À cette occasion, le regroupement a aussi livré un plaidoyer pour l'amélioration du soutien à domicile pour les aînés québécois.

Lettre d'opinion sur l'assurance-emploi

Plus tôt cette semaine, le parlement canadien a adopté le projet de loi C-4, instaurant de nouveaux régimes de prestations pour les travailleur-euse-s ne se qualifiant pas à l’assurance-chômage. Cela vient compléter une réforme pour les chômeur.euse.s qui facilitera l’accès à des prestations adéquates, en faisant passer le seuil d’admissibilité à 420 heures, en offrant un crédit de 300 heures aux ...

La Ville rend hommage aux aînés

En cette Journée internationale des personnes âgées, la Ville de Lévis a tenu à rendre hommage aux aînées et aux aînés de la ville.

Logements sociaux : l’administration Lehouillier présente sa nouvelle stratégie

C’est en compagnie des conseillères municipales Amélie Landry et Fleur Paradis que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé son plan d’action sur le logement social et abordable, le 15 octobre. Avec cette nouvelle stratégie, la municipalité veut miser sur «un coffre à outils diversifié» pour améliorer l’accès à ce type de logement aux ménages lévisiens à faible revenu.

Une pétition pour la distribution de masques aux personnes précaires

La coalition d’organismes en défense des droits et de lutte à la pauvreté, dont fait partie l’Association de défense des droits sociaux (ADDS) de la Rive-Sud, a lancé une pétition afin d’exiger du gouvernement du Québec qu’il fournisse gratuitement des couvre-visages aux personnes et aux ménages en situation de précarité.

Création d’un nouvel écran végétal au parc de la Rivière-Etchemin

Une centaine d’arbres et d’arbustes ont été mis en terre à la fin septembre pour créer «des paysages plus naturels et offrir plus d’intimité» aux terrains adjacents au parc de la Rivière-Etchemin. Énergie Valero a rendu la plantation possible et des employés de la raffinerie Jean-Gaulin y ont participé. L’opération a été menée en collaboration avec l’Association forestière des deux rives (AF2R) et...

Réussite pour la Course de boîte à savon de Lévis

Par voie de communiqué, la Corporation Charny Revit a dressé un bilan positif de l’édition «recyclée» de la Course de boîte à savon de Lévis, qui s’est déroulée le 12 septembre en matinée.