Les enfants pourront collecter les sucreries de maison en maison. CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

La collecte des bonbons aura bien lieu le 31 octobre prochain, tant que les deux mètres de distance et la bulle familiale sont respectés. Par contre aucun party ne pourra être organisé à cette occasion.

Il sera permis aux enfants de collecter les sucreries de maison en maison, a annoncé le premier ministre François Legault en conférence de presse, ce 15 octobre.

«Il va y avoir des consignes et des conditions. On va pouvoir permettre aux enfants de passer l’Halloween. Mais on ne pourra pas passer l’Halloween avec nos amis ou d’autres personnes que celles qui habitent dans une même maison», a souligné François Legault.

Le premier ministre a suggéré de trouver des moyens «ingénieux» pour respecter les deux mètres, comme de préparer les bonbons dans des sachets et les présenter dans un panier pour que les gens se servent eux-mêmes sans contact.

Dans la perspective des fêtes de fin d’année, François Legault a admis que «ça ne serait pas le fun si à Noël, on ne peut pas voir notre famille et nos amis». Et d’ajouter, qu’il «ne peut pas dire si on pourra être six ou dix, c’est encore trop top pour le dire. Mais c’est sûr qu’il n’y aura pas de party avec cent personnes».

Finalement, le premier ministre estime que les consignes en vigueur actuellement n’ont rien à voir avec un reconfinement, puisque les écoles, les commerces et les entreprises restent ouverts. «Ce sont des mesures dures, mais ça n’a rien à voir avec la fermeture complète du printemps.»

Alors que depuis une semaine, on constate que le nombre de nouveaux cas par jour reste stable autour de 1 000, «ce n’est pas assez», a indiqué François Leagault qui veut voir le nombre de cas diminuer. «Je suis bien honnête avec les Québécois, un certain nombre de mesures vont être prolongées (après le 28 octobre).»

Les plus lus

COVID-19 : éclosion au Costco de Saint-Romuald

Par voie de communiqué, la Direction de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 8 octobre, que 13 cas positifs de COVID-19 ont été découverts au sein du personnel du magasin Costco de Saint-Romuald.

COVID-19 : délestage à l'Hôtel-Dieu de Lévis

Par voie de communiqué, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 15 octobre, que l'Hôtel-Dieu de Lévis diminuera temporairement certains rendez-vous médicaux et opérations au bloc opératoire. La direction du CISSS-CA justifie sa décision par le fait que son personnel est fortement sollicité pour combattre des éclosions sur des unités de soi...

COVID-19 : nouveaux sommets de cas et d'hospitalisations en Chaudière-Appalaches

La Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet de nouveaux cas d'infection au coronavirus depuis le début de la crise sanitaire le printemps dernier. Hier, 68 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils avaient contracté la COVID-19 tandis que 32 personnes sont hospitalisées dans la région en raison du coronavirus, un autre triste sommet.

COVID-19 : la Chaudière-Appalaches atteint un nouveau sommet quotidien pour les nouveaux cas

Pour une deuxième journée consécutive, le nombre quotidien de nouveaux cas de COVID-19 découverts en Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet. Hier, ce sont 73 résidents de la région qui ont appris qu'ils avaient contracté la maladie.

Lettre ouverte - Réponse au gestionnaire Pascal Briault à la suite de la pétition dénonçant des pratiques à l’unité mère-enfant de l’Hôtel-Dieu de Lévis

Nous avons lu avec attention vos nombreuses justifications en réaction à la pétition que nous avons fait circuler à la demande des femmes et des personnes qui ont recours aux soins offerts à l’unité mère-enfant de l’Hôtel-Dieu de Lévis. Nous tenons à vous répondre, puisque se retrouvent de nombreuses contradictions dans vos réponses, voire même des faussetés.

Unité mère-enfant de l’Hôtel-Dieu de Lévis : des adaptations nécessaires pendant la pandémie

L’Hôtel-Dieu de Lévis a réagi au texte d’une pétition qui dénonce la manière qu’a l’établissement d’appliquer les directives du ministère de la Santé au sein du service mère-enfant pour lutter contre les risques de transmission de la COVID-19 ainsi qu’aux propos tenus par la porte-parole du Regroupement Naissance-Renaissance, Sophie Mederi, qui est à l’origine de cette initiative.

COVID-19 : un nouveau décès et augmentation des hospitalisations en Chaudière-Appalaches

La Chaudière-Appalaches a enregistré une nouvelle baisse du nombre quotidien de nouveaux cas d'infection au coronavirus alors que 25 résidents de la région ont reçu un diagnostic positif dans la journée d'hier. Toutefois, la maladie a emporté une autre personne qui vivait dans la région et le nombre des hospitalisations a augmenté.

COVID-19 : plus de 70 nouveaux cas et 1 autre décès en Chaudière-Appalaches

Si la Chaudière-Appalaches n'a pas atteint un sommet de nouveaux cas comme lundi, 73 cas d'infection au coronavirus ont été découverts hier dans la région. De plus, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a rapporté, mercredi, qu'un autre résident de la Chaudière-Appalaches a succombé des suites de la COVID-19.

Ce sera bientôt la Grande Secousse

Le 20 octobre prochain marquera le 150e anniversaire d'un séisme important. Survenu en 1870 près de Baie-Saint-Paul, ce séisme d'une de magnitude 6,5 causa d'importants dommages dans la ville et sa région. Cet anniversaire historique rappelle la possibilité qu'un important séisme peut survenir au Québec et l'importance de s'exercer aux trois gestes à faire lorsque la terre tremble qui sont de se b...

Une autre demande de démolition qui dérange

Alors que le comité de démolition de la Ville de Lévis rendra bientôt sa décision en lien avec la demande de démantèlement du bâtiment des Scies Mercier, une autre demande de démolition dans le secteur fait grincer les dents de certains citoyens. Le Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM) et le Comité de quartier du Vieux-Lévis déplorent que l’ancien hôtel Victoria puiss...