Les succès de la campagne de vaccination permettront d’atténuer les impacts de la transmission communautaire, selon la Santé publique régionale. CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Si de bonnes nouvelles ont été constatées au cours de la dernière semaine, la situation épidémiologique de la Chaudière-Appalaches ne s’est pas grandement améliorée, selon la directrice régionale de santé publique.

«Le nombre de nouveaux cas continue de diminuer, mais on ne parle pas d’une grande baisse. On a encore enregistré une diminution de 20 %. C’est clair qu’il y a une diminution dans le secteur Alphonse-Desjardins (Lévis, Lotbinière, Bellechasse et La Nouvelle-Beauce), mais d’autres territoires, comme les MRC de L’Islet, Robert-Cliche, des Etchemins et des Appalaches, ont connu des hausses dans les derniers jours», a d’emblée analysé la Dre Liliana Romero, lors d’une entrevue avec le Journal le 6 mai.

En effet, le portrait de la situation épidémiologique dans la région est mi-figue mi-raisin. Au rayon des autres bonnes nouvelles, le nombre de décès est demeuré stable lors la dernière semaine, les hospitalisations ont diminué et le taux de positivité aux tests a également connu une baisse. De plus, pour la première fois depuis un mois au moment d’écrire ces lignes, aucune éclosion ne s’était déclarée dans une école de la région.

Toutefois, le nombre d’éclosions enregistrées dans la région n’a pas connu de diminution comparativement aux semaines précédentes. D’ailleurs, si la situation s’améliore dans les écoles touchées par le coronavirus, plusieurs milieux de garde ainsi qu’un centre de formation professionnelle sont aux prises avec des éclosions. Également, la situation épidémiologique de la Beauce demeure préoccupante.

«En Beauce, on parle d’une diminution globale du nombre de nouveaux cas de 8 %. Le nombre de cas diminue, mais présentement, il y a trois fois plus de nouveaux cas de COVID-19 dans cette sous-région que la moyenne régionale. C’est notamment provoqué par des éclosions en entreprise, mais avec les entrepreneurs beaucerons et la population de cette région, on travaille fort pour renverser la vapeur et on commence déjà à constater des résultats.

La région toujours en zone rouge

Plus localement, si la situation s’améliore dans le Grand Lévis, on est encore loin des standards requis pour faire passer cette sous-région au palier orange (alerte) ou jaune (préalerte), selon le système d’alerte mis en place par le gouvernement provincial.

«La Chaudière-Appalaches et le Grand Lévis sont encore en zone rouge. Pour sortir de ce palier d’alerte, il faut avoir au moins un taux d’incidence quotidien de 10 nouveaux cas par 100 000 habitants. Pour le secteur Alphonse-Desjardins, le taux d’incidence quotidien est désormais de 17. Pour Desjardins (est de Lévis), il est de 14, dans Chutes-de-la-Chaudière il est à 15 et dans Lotbinière il est à 14,85. Ça va beaucoup mieux, mais on est encore loin du taux d’incidence que nous ciblons pour changer de palier», a expliqué la directrice régionale de santé publique.

Poursuivre la mobilisation

Malgré que le retour des élèves du primaire et du secondaire en classe provoquera de nouveaux cas de COVID-19 dans la région, la Dre Liliana Romero estime que les progrès réalisés au niveau de la campagne de vaccination permettront d’éviter de graves conséquences. D’ailleurs, la Santé publique régionale poursuivra ses efforts pour inciter la population de la Chaudière-Appalaches à recevoir une dose des vaccins contre la COVID-19 offerts.

«Oui, la reprise d’activités aura un impact sur le nombre de nouveaux cas, mais on souhaite que cela n’ait pas d’incidence au niveau des décès et des hospitalisations grâce aux succès de la campagne de vaccination. Depuis un mois, nous sommes passés d’une couverture vaccinale de 5 % de la population régionale à maintenant 40 %. En plus de rappeler l’importance du respect des mesures sanitaires dans les écoles, on va inciter les parents des élèves, ceux qui peuvent désormais se faire vacciner, de prendre un rendez-vous pour recevoir leur dose. Aussi, on va se préparer à la campagne de vaccination qui va être bientôt menée chez les adolescents», a conclu la Dre Romero.

Les plus lus

Travaux sur le pont Laporte : des mesures d’atténuation bientôt en place

En raison des entraves majeures qui seront en place à certains moments cet été sur le pont Pierre-Laporte, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dévoilé, le 13 mai, les mesures d’atténuation en transport collectif qui seront en place pour faciliter les déplacements des citoyens.

Deuxième dose : les Québécois pourront devancer leur rendez-vous à partir du mois prochain

Lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a fait une mise à jour jeudi sur la campagne de vaccination. À cette occasion, il a notamment annoncé que les Québécois pourront devancer leur rendez-vous afin d'obtenir une deuxième dose d'un vaccin contre la COVID-19 à partir de juin.

Le tronçon de la peur

Des résidents de Saint-Nicolas se mobilisent afin que la Ville de Lévis et le ministère des Transports du Québec (MTQ) mettent en place des infrastructures sur la route Marie-Victorin (route 132) afin d’assurer la sécurité des piétons et des cyclistes dans le secteur du village. Plusieurs parents craignent qu’un drame survienne bientôt en raison de la configuration actuelle de cette portion de la ...

Les déchets ne seront ramassés qu'aux deux semaines cet été

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a confirmé, le 15 juin, que la collecte des déchets ne sera pas effectuée hebdomadairement cet été comme lors des dernières périodes estivales.

Dépistage massif à l'école primaire de Saint-Lambert-de-Lauzon

La Santé publique régionale mènera demain un dépistage massif auprès des élèves de 2e, 3e et 4e année de l'École du Bac, un établissement scolaire de Saint-Lambert-de-Lauzon.

Lévis passera en zone orange le 31 mai

SANTÉ. L’amélioration de la situation sanitaire au Québec fait en sorte que le gouvernement pourra aller de l’avant avec les premières phases du déconfinement qui s’amorceront vendredi et lundi. C’est ce qu’a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors de son point de presse hebdomadaire sur l’état de situation de la pandémie de COVID-19 au Québec.

Lévis demande une nouvelle fois aux résidents de l'ouest d'utiliser judicieusement l'eau

Comme la semaine dernière, la Ville de Lévis a lancé un appel aux résidents des quartiers Breakeyville, Charny, Saint-Étienne-de-Lauzon, Saint-Nicolas et Saint-Rédempteur, le 10 juin, afin qu'ils fassent un usage judicieux de l’eau potable pour toute la période estivale. Sinon, la municipalité n'aura pas d'autre choix que de mettre en place des interdictions d'utilisation.

COVID-19 : Chaudière-Appalaches passera en zone jaune lundi

En raison de l'amélioration de la situation épidémiologique de la région, la Chaudière-Appalaches passera au palier jaune (niveau préalerte) à compter de lundi.

Des rassemblements qui inquiètent à Saint-Rédempteur

Depuis le début de la pandémie, le parc Renaud-Maillette de Saint-Rédempteur est devenu un lieu très apprécié par les adolescents et les jeunes adultes de la région pour se rassembler. Toutefois, l’ampleur de ces fêtes improvisées commence à inquiéter certains utilisateurs de ces installations de la Ville de Lévis, dont l’Association de soccer Chaudière-Ouest (ASCO).

La collecte hebdomadaire des déchets retardée

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 28 mai, que la reprise de la collecte hebdomadaire des déchets en période estivale n'aura finalement pas lieu le lundi 31 mai, comme initialement prévue.