mercredi 12 juin 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Communauté > Actualités

François Roberge

Le capitaine de l’OMH Lévis tirera sa révérence

Les + lus

François Roberge quittera ses fonctions au cours des prochains mois. Photo : Courtoisie

28 sept. 2023 09:16

Après 15 ans à la tête de l’Office municipal d’habitation de Lévis (OMH Lévis), son directeur général actuel, François Roberge, quittera ses fonctions d’ici quelques mois. Il en a fait l’annonce à ses employés, aux membres du conseil d’administration de l’organisme paramunicipal et à ses partenaires la semaine dernière.

À l’aube de ses 62 ans, François Roberge sentait le besoin de ralentir ses activités professionnelles. «C’est clair qu’à la suite de mon départ de l’OMH, je ne prends pas ma retraite. Après avoir assuré une bonne transition à la tête de l’organisme, je veux relever de nouveaux défis en 2024, que ce soit dans le milieu de la santé ou celui de l’habitation. […] Je veux continuer à travailler, mais je veux ralentir après 20 ans de carrière en santé et 15 ans à la tête de l’OMH Lévis», a d’emblée partagé M. Roberge, lors d’une entrevue téléphonique avec le Journal le 21 septembre.

Également, le directeur général estime qu’une nouvelle tête dirigeante pour son organisation sera un atout alors que l’OMH Lévis, tout comme les autres organismes œuvrant en logement abordable au Québec, fait face à d’importants défis.

«L’OMH Lévis est sur une bonne lancée et de notre côté, ça va bien actuellement face à ces enjeux. Mais je voulais partir sur une bonne note. D’ici trois ans, je ne sais pas ce qui va se passer. Je trouve ça difficile actuellement avec la crise du logement ainsi que la pénurie de main-d’œuvre. Malheureusement, le logement abordable est rare à Lévis et ça n’ira pas en s’améliorant. Un nouveau dirigeant jeune, plus dynamique, pourra continuer de surfer sur la vague de notre organisation pour l’aider à faire face à ces défis», a illustré François Roberge.

Transition en douceur

Attaché à l’organisme pour lequel il œuvre depuis 2008, François Roberge ne quittera pas l’OMH Lévis tant que son ou sa successeur.e sera à l’aise avec son nouveau défi professionnel. Ainsi, l’actuel directeur général de l’organisation ne compte pas quitter avant la fin de l’année. D’ailleurs, le conseil d’administration de l’OMH Lévis doit incessamment lancer le processus de recrutement pour trouver le successeur de François Roberge, concours au cours duquel autant les candidatures internes que les candidatures externes seront analysées.

En plus de l’accompagnement offert à la personne qui prendre sa relève, François Roberge entend poursuivre son travail dans cinq dossiers importants d’ici son départ. Il s’agit de l’initiative Habitation sans fumée, du service d’aide de recherche au logement, du dossier de l’Îlot Desjardins au Manoir du Passage ainsi que des projets de logements abordables dans le quartier Umano et sur la rue Saint-Joseph.

«Les gens restent surpris de l’annonce de mon départ puisque je reste autant investi dans mes dossiers. Je veux continuer de mener de front ces dossiers d’ici Noël. Je ne pars pas parce que je n’aimais pas mon travail ou que je n’étais plus capable de le faire, mais je veux partir avant que je ne sois plus capable», a expliqué M. Roberge.

Plusieurs motifs de fierté

Si le directeur général de l’OMH Lévis est toujours bien en poste, François Roberge a déjà amorcé le bilan de ses 15 ans à la tête de l’organisation. Et pour lui, son départ est plus facile en raison des nombreuses réalisations accomplies au cours de son mandat.

Issu du milieu de la santé, François Roberge est d’abord fier d’avoir pu optimiser les relations de l’OMH Lévis avec ses partenaires. Cette priorité du directeur général s’est notamment concrétisée par l’occupation de locaux de l’OMH Lévis par des organismes communautaires qui peuvent offrir des services aux locataires.

Également, le maintien du bon état du parc immobilier de l’organisation, les bonnes conditions et le bon environnement de travail offerts à ses employés, la poursuite de la progression de l’OMH Lévis et la concrétisation de la Maison le Passage (projet Miscéo) font aussi partie de ses réussites.

«Je suis très fier du projet Miscéo. Cela faisait longtemps que je travaillais à réunir au même endroit les employés de l’OMH. En même temps, le projet nous a permis de créer de la mixité sociale dans le quartier Miscéo, un concept dont je suis un fervent défenseur», a conclu M. Roberge.

Les + lus