samedi 25 mai 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Politique > Actualités

La STLévis et les chauffeurs s’entendent

Les + lus

Photo : Gilles Boutin

25 févr. 2023 08:39

La Société de transport de Lévis (STLévis) et le Syndicat des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud, groupe affilié à la CSN, sont finalement arrivés à une entente alors que la dernière entente de principe a été acceptée à 72 % du côté de la partie syndicale. Ainsi, les services de la STLévis ont repris, ce 25 février.

«Nos demandes ont toujours été claires, mettre fin à la sous-traitance et l’augmentation du nombre de postes permanents. Aujourd’hui, on est fière d’indiquer qu’on a obtenu les gains recherchés. On a 15 postes permanents de plus et une confirmation que le contrat de sous-traitance a une date d’expiration prévue à la convention», a soutenu par voie de communiqué Alain Audet, président du Syndicat des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud.

En vigueur du 1er janvier 2022 au 31 décembre 2027, ce nouveau contrat de travail prévoit une bonification du salaire des chauffeurs de 17,5 à 20 % ainsi qu’une augmentation graduelle des postes permanents passant de 80 à 95 d’ici la fin 2027.

«Sous réserve de certaines conditions liées à la mise en service des projets d’électrification de la flotte et du centre d’opération, la Société confiera l’ensemble des parcours à ses chauffeurs à compter du 31 décembre 2028», peut-on lire dans le document transmis aux médias.

«J’aimerais féliciter les équipes de négociation des deux parties pour leur travail soutenu au cours des dernières semaines. La nouvelle convention collective répond aux préoccupations exprimées par chacune des parties et assurera un niveau de prévisibilité essentiel afin de permettre à la Société, en partenariat avec ses employés, de relever sereinement les défis qu’entraînera le développement de nos services sur l’ensemble du territoire et l’électrification de nos opérations», a indiqué Steve Dorval, président de la STLévis.

Rappelons que le Syndicat des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud, qui représente 110 conducteurs d’autobus de la STLévis, avait déclenché une grève générale illimitée le 13 février et que les services de transport en commun de la STLévis étaient suspendus depuis.

«La Ville de Lévis fait un premier pas dans la bonne direction pour redresser son réseau de transport en commun. La situation actuelle au Québec traçait déjà la voie pour des investissements importants en transport. On espère que la Ville de Lévis gardera le cap et augmentera substantiellement le financement de son réseau de transport. Les citoyennes et les citoyens de Lévis le méritent», a ajouté Barbara Poirier, présidente du Conseil Central de Québec-Chaudière-Appalaches.

Les + lus