jeudi 29 février 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Politique > Actualités

Sécurité dans les rues

Lévis amorce son chantier sur la sécurité routière

Les + lus

Serge Côté et Gilles Lehouillier espèrent que les Lévisiens participeront en grand nombre à la consultation publique sur la stratégie de sécurité routière. Photo : Érick Deschênes

30 mars 2023 02:46

En compagnie de Serge Côté, président du comité de sécurité publique, circulation et transport de la Ville de Lévis, et David Boudreault, directeur des transports et de la mobilité durable de la municipalité, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a lancé les travaux pour l’élaboration d’une première stratégie de sécurité routière à Lévis, le 30 mars. À cette occasion, les dirigeants ont notamment dévoilé les étapes de réalisation du projet, qui inclura un plan d’action.

«C’est un beau moment aujourd’hui parce que la sécurité dans nos rues, c’est un thème que l’on entend de plus en plus parler dans nos quartiers. On en discute aussi beaucoup à l’Union des municipalités du Québec. […] (Nous avons un bon bilan routier), mais on veut aller encore plus loin. On veut être les meilleurs. On est numéro un à Lévis pour la sécurité publique et on veut demeurer à cet échelon», a d’emblée souligné le premier magistrat, lors d’une conférence de presse à l’hôtel de ville.

Rappelons que la moyenne de décès sur les routes lévisiennes est trois fois moins élevée que la moyenne provinciale. La moyenne du nombre de collisions y est aussi 7 % inférieure. Cependant, en se basant sur les statistiques des dernières années, la Ville de Lévis estime que ces gains depuis 2000 se dirigent vers un plafonnement.

Pour obtenir de nouvelles améliorations, la stratégie de sécurité routière, qui doit voir le jour au printemps 2024, misera sur quatre grands principes qui serviront d’assises au plan de match. Pour Lévis, la mobilité ne doit pas être un risque pour la sécurité ou la santé; la responsabilité de la sécurité routière doit être partagée entre tous; la possible défaillance des capacités humaines doit être considérée et le citoyen est au cœur de l’acceptabilité sociale et doit être consulté.

La stratégie ainsi que le plan d’action 2024-2027 qui y sera jumelé toucheront plusieurs fronts, soutient la Ville, soit le partage de la route entre les usagers, la gestion de la vitesse, l’accessibilité universelle et sociale, la fluidité des réseaux ainsi que les campagnes de prévention et de sensibilisation.

Les citoyens invités à se prononcer

Comme Gilles Lehouillier l’avait indiqué lors de l’élection partielle dans Christ-Roi, la Ville se tournera vers ses citoyens pour construire sa stratégie de sécurité routière ainsi que le plan d’action, «lors du plus chantier de consultation publique du mandat».

Ce printemps, un sondage sera d’abord mené auprès de 1 000 répondants. Avec cette enquête, la municipalité veut mesurer le sentiment de sécurité routière de la population et son évolution dans le temps, identifier les sources d’insécurité routière dans les quartiers et les artères ainsi que dégager des priorités d’action à court et long terme.

Par la suite, les résultats du sondage seront analysés pendant l’été afin de dégager les thèmes qui seront abordés à l’automne lors d’une série de consultations publiques. Afin de joindre le plus de citoyens possible, l’avis des Lévisiens sera demandé en ligne ainsi que lors d’ateliers participatifs en personne dans les différents quartiers de la Ville.

«On ne veut pas arriver un bon matin et déterminer que la limite de vitesse sera la même partout dans la ville. On veut une harmonisation sur le territoire qui soit équitable et sécuritaire pour tout le monde. On va définir les limites de vitesse (ainsi que d’autres solutions pour assurer la sécurité routière) selon les rétroactions obtenues auprès de nos citoyens ainsi que les avis des experts. Le sondage va nous permettre de déterminer les grandes tendances pour qu’on puisse aborder directement ces dernières avec les citoyens lors des consultations cet automne», a expliqué M. Lehouillier.

Le maire ainsi que Serge Côté ont également tenu à souligner que la Ville allait poursuivre ses actions pour améliorer la sécurité routière d’ici l’entrée en vigueur du plan d’action. Rappelant que la sécurité des élèves se déplaçant vers les écoles lévisiennes était une priorité, David Boudreault a alors rappelé que la municipalité planchait sur diverses mesures à ce chapitre, notamment une analyse plus poussée de la situation à l’École Sainte-Marie (Lauzon) qui mènera à la mise en place de nouvelles initiatives assurant la sécurité des enfants allait être menée.


Les + lus