samedi 15 juin 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Spectacles Arts > Culture

Espace culturel du Quartier

Récupérer pour transformer

Les + lus

Sarah L’Hérault et Olivier Moisan-Dufour présentent leurs œuvres colorées et sculpturales à l’Espace culturel du Quartier Saint-Nicolas jusqu’au 8 septembre. Photo : Catherine D'Amours

16 mai 2024 07:45

L’Espace culturel du Quartier Saint-Nicolas accueille une nouvelle exposition, Constructions multicolores ou ton trésor public s’est perdu en chemin, jusqu’au 8 septembre. Cette dernière présente les œuvres d’Olivier Moisan-Dufour et de Sarah L’Hérault unies pour une toute première fois.

Malgré leurs différences, les deux artistes présentent comme similarité le fait qu’ils travaillent tous deux avec des objets ou matériaux réutilisés. De son côté, Olivier Moisan-Dufour travaille le bois et ses retailles alors que Sarah L’Hérault cherche à trouver de petits trésors parmi les débris qu’elle croise sur son chemin.

Utilisant des objets pour créer qui, à la base, sont intéressants par leur faible coût voire un coût nul parfois, les artistes soulignent l’importance de la préoccupation environnementale dans leur création.

«Je pense qu’on est aberré de certaines incohérences dans notre société et ce sont des petits choix comme ça qui peuvent être notre responsabilité. En tant qu’artiste, c’est difficile de créer de manière écologique comme on utilise de nouveaux objets. Ça m’agace d’utiliser des choses qui sont contaminantes», explique Olivier Moisan-Dufour.

Dans l’exposition, les œuvres aux couleurs vivantes des deux artistes se côtoient dans les différentes salles. Sculptures, collages, toiles sont tous des médiums utilisés par les artistes.

«À la base, on travaille en assemblage les deux. Nous avons commencé à travailler l’idée de la construction. Des fois, les sculptures d’Olivier vont vraiment être comme un espace urbain ou des constructions où on pourrait aller se réfugier, alors que moi, j’ai travaillé l’idée de l’urbanisme et de la maison plus en collage. Il y a aussi quelque chose d’assez ludique et humoristique dans notre travail», ajoute Sarah L’Hérault.

 Deux parcours qui se croisent

 Malgré qu’ils s’agissent d’une première exposition conjointe pour le duo, les deux artistes se connaissent depuis plusieurs années, ayant étudié ensemble au Cégep de Sainte-Foy en arts visuels.

Olivier Moisan-Dufour, originaire de Lévis, a pris une pause pour voyager et travailler à l’étranger avant de retourner aux études pour compléter son baccalauréat et sa maîtrise en arts visuels à l’Université Laval. Il a participé à plusieurs expositions solos et collectives et événements d’art public. Son travail est aussi exposé en ce moment à Val-d’Or.

Dans le cadre de l’exposition et grâce à un financement de la Ville de Lévis, Olivier Moisan-Dufour installera aussi une sculpture à l’extérieur de l’Espace culturel du Quartier Saint-Nicolas. Cette dernière est toutefois encore en conception.

Sarah L’Hérault, elle, vit et travaille à Québec. Après son passage au Cégep de Sainte-Foy, elle a réalisé un baccalauréat en arts plastiques de l’Université Laval et une maîtrise en pratiques artistiques contemporaines de la Haute école d’art et de design de Genève en Suisse. Son travail a été diffusé dans plusieurs expositions collectives, individuelles et dans des festivals.

En plus de sa pratique artistique, Sarah L’Hérault travaille dans le domaine du cinéma. Son dernier film a été présenté au festival Hot Docs de Toronto, plus tôt ce printemps.

Les deux artistes soulignent le fait qu’ils apprécient leur expérience commune d’exposer ensemble et seraient ouverts à réitérer l’expérience dans le futur.

Pour plus d’information, consultez le www.ecqsn.com.

Les + lus