lundi 15 avril 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Industries > Affaires

Centre de tennis de l'Université Laval

Un gros contrat pour Honco à Québec

Les + lus

Photo : Josephine Gasser - Unsplash

02 avr. 2024 02:18

L’Université Laval a annoncé, le 2 avril, le début de la réalisation de son projet de centre de tennis par l’octroi d’un contrat de conception et de construction à Honco Bâtiments.

Rappelons que cofinancé par le secrétariat à la Capitale-Nationale du gouvernement du Québec et l’Université Laval, ce nouveau centre comprendra 16 terrains de tennis sur le campus, soit 8 terrains extérieurs et 8 terrains intérieurs, ainsi que 6 terrains de pickleball extérieurs.  

Le contrat octroyé à Honco Bâtiments à la suite d'un appel d’offres public est d’une valeur de 29,666 M$. La construction débutera cet automne, pour une livraison du projet prévue au printemps 2026.

«Toute l’équipe de Honco Bâtiments est très fière de l’obtention de ce contrat. L’Université Laval a joué un rôle clé dans notre histoire en collaborant avec Honco dans le développement de notre technologie brevetée. Cinquante ans après notre fondation, c’est un honneur pour nous de voir cette collaboration renaître pour offrir à la communauté le nouveau centre de tennis», a déclaré la chargée de projets marketing pour le Groupe Honco, Sandrine Fortier.

Répondre à un besoin

En plus de combler un besoin pour la population de la région et de soutenir la relève par des camps d’entraînement et des cours, le centre de tennis de l'Université Laval aura la capacité d’accueillir des compétitions de haut calibre. Le projet prévoit la construction de terrains extérieurs permettant l’accueil de compétitions comme le Challenger Tour de l’ATP (Association of Tennis Professionals) ou de la WTA (Women’s Tennis Association), en plus de terrains intérieurs.

«Un campus vibrant, c’est aussi un campus actif. Depuis les dernières années, la demande ne cesse de croître pour les sports de raquette. Pour nos étudiantes-athlètes et étudiants-athlètes autant que pour l’ensemble de la communauté de la région, ces nouveaux terrains sont grandement attendus. C’est une réelle fierté de voir se concrétiser sur le campus ce grand projet qui favorisera la santé durable », a conclu la rectrice de l’Université Laval, Sophie D’Amours.

Les + lus