mercredi 12 juin 2024
Votre Journal. Votre allié local.
C'est la vie

Nostalgie qui me fait sourire et les moments qui l’accompagnent

Les + lus

20 déc. 2023 07:57

J’assistais récemment à un concert de Noël dans l’une des belles églises de la région. Je ne sais pas pour vous, mais moi, le chant choral du temps de Noël me procure de profondes émotions. Certains y vont pour relaxer, méditer, chanter… De tout temps, ces chansons ont fait partie de l’atmosphère de mes «avants Noël». Et le signal, c’est la première neige, même bien légère.

C’est encore aujourd‘hui un parcours obligatoire d’un novembre souvent tristounet vers un décembre de préparatifs à des rencontres et de moments de souvenirs des moments passés, de réminiscences ou de souvenirs très clairs à notre esprit.

À travers les années, les chansons ont nourri mon imagination, elles m’ont fait pleurer lors de certains Noëls où le travail retenait mon mari bien loin, elles ont fait le bonheur de mes enfants avec en prime un «câble déverrouillé ou un Ciné cadeau» pour la période des Fêtes. Elles ramènent aussi des goûts et des odeurs de cuisine «qu’on ne fait qu’à Noël», comme disait Mamie Côté, et aussi les traditions chez grand-maman Alma qui accueillait portes grandes ouvertes et le cœur aussi (bon voilà que l’émotion me monte aux yeux).

Que ces souvenirs sont précieux. Ceux aussi lorsque toute jeune, attendre Noël était bien long et plein d’embûches : être sage, avoir un beau bulletin, assister à toutes les cérémonies religieuses qui faisaient monter la tension et les cadeaux. Le père Noël viendrait-il? Ma première grande poupée avec berceau et les bas de Noël (nous prenions les bas de mon père bien plus grands que les nôtres!). La messe de minuit, endormie et collée sur ma mère, enfin on y était!

La vie régulière arrêtait pour quelques jours, la fatigue des visites et des journées à jouer dehors. «Aller dehors et vous ne revenez pas avant l’heure du dîner!», disait ma mère. Vu de même, ça a l’air d’une punition, mais pour nous, c’était la liberté de jouer avec les ami.e.s du coin autant qu’on voulait. C’était le bonheur, bien simple et facile…

Dans ma famille, on se les raconte une fois, puis une autre, pour ne pas les oublier. Nos enfants les entendent et en redemandent…Quoi de mieux pour connaître les mauvais coups du mononcle ou de l’une des matantes?

Chacun.e d’entre nous avons notre petit bagage de souvenirs que l’on veut parfois oublier, et c’est correct, et d’autres qu’on veut aussi traduire en traditions et en nouveaux souvenirs. Parlant de cela, avez-vous déjà pensé que vous êtes en train de fabriquer un nouveau souvenir? Dans certains moments qu’on voudrait éternels…pensez-y pour qu’ils s’imprègnent dans votre mémoire. Vous pourrez aller les repêcher pour les savourer plus tard!

Si vous pensez que la magie de Noël est moins présente, détrompez -vous! Vous allez la retrouver dans les yeux des enfants devant les décorations de Noël, devant le cadeau à son nom. Et vous la retrouverez dans le sourire de la personne à qui vous offrirez un sourire , un panier de Noël, un coup de pouce, un appel, une carte de Noël, un «Je suis là». Les beaux moments sont autour de vous parfois souvent fort simples et surtout matière à de nouveaux souvenirs.

On appelle ça la magie de Noël… et ça me fait sourire!

Les + lus