lundi 24 juin 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Opinion du lecteur > Opinions-débats

Lettre ouverte

À Québec et Lévis, osons implanter une mobilité durable!

Les + lus

Photo : Archives - Gilles Boutin

04 mars 2024 09:50

Depuis l’automne dernier, le projet du tramway à Québec est remis en question même si des millions de dollars y ont déjà été injectés, tandis que le troisième lien autoroutier entre les deux rives pourrait renaître de ses cendres.

Note de la rédaction : Le Journal de Lévis n'endosse aucune opinion qui est partagée dans les lettres d'opinion ou ouvertes publiées dans notre section Opinions. Les opinions qui sont exprimées dans ce texte sont celles des auteurs signataires.

Après avoir donné six mois à la CDPQ Infra pour analyser la mobilité dans la grande région de Québec, le gouvernement du Québec lance une consultation en ligne auprès de la population à la mi-chemin de ce mandat.

Tout cela est peu rassurant et nous craignons que la mobilité durable soit mise de côté une fois de plus dans les futurs projets de transport. Peut-on profiter de ce moment de remise en question pour réfléchir à des projets à court terme et à long terme qui démontreront notre courage dans la lutte contre les changements climatiques?

Québec et Lévis peuvent-elles prendre des décisions pour l’aménagement de leur territoire qui contribueront à développer des quartiers à échelle humaine, où tous les modes de déplacement seraient valorisés et attrayants? Peut-on avoir une réelle vision régionale pour améliorer les déplacements des citoyens en cohérence avec la mobilité durable?

Selon le dernier Inventaire québécois des émissions de gaz à effet de serre, le transport routier était responsable de plus de 40 % des émissions de GES au Québec en 2021. Il faut donc dès maintenant prendre des décisions courageuses qui visent une réduction des GES. Bref, offrir diverses alternatives accessibles à tous qui soient efficaces, attractives et sécuritaires. Nous croyons fermement que d’année en année, plus de gens choisiraient d’autres moyens de déplacements et tous y gagneraient… y compris les automobilistes!7

Privilégions les transports actifs et collectifs

 Les piétons et les cyclistes devraient pouvoir se déplacer facilement et en toute sécurité à Lévis et à Québec et d’une rive à l’autre, en toute saison. Malheureusement, il y a encore trop d’accidents qui font des victimes chez les usagers les plus vulnérables de nos routes.

Dans des villes et des quartiers à échelle humaine, jeunes, moins jeunes et personnes à mobilité réduite auraient accès à des trottoirs bien entretenus et accessibles dans tous les quartiers. Il faudrait aussi multiplier les pistes cyclables utilitaires et les corridors Vélo interconnectés, en plus d’aménager une voie cyclable digne de ce nom sur le pont de Québec.

Les transports en commun à Québec et Lévis (SRB, tramway, métro, traversiers ou autres) devraient permettre aux gens de se déplacer efficacement autant dans chacune des villes qu’entre les deux rives. Les tarifs devraient être réduits et une harmonisation entre nos réseaux de transport augmenterait sans doute le nombre d’usagers. De plus, les citoyens des régions limitrophes (Bellechasse, Beauce, Lotbinière, Charlevoix et Portneuf) pourraient utiliser des stationnements incitatifs leur offrant un accès facile au transport en commun.

L’investissement massif dans le transport en commun (ce qui inclut les traversiers) doit être une priorité, surtout pour Lévis qui accuse actuellement un grave retard. D’ailleurs, cinquante maires de la province (dont ceux de Lévis et Québec) réclamaient récemment dans une lettre ouverte une «vision audacieuse».

Dès maintenant!

Dès maintenant, mettons en marche plus de chantiers en matière de mobilité durable, pour être en action et non en réaction. La densification des villes est une voie intéressante… à condition que nos élus priorisent la mobilité durable et des quartiers à échelle humaine. Il faut des moyens diversifiés de déplacement pour que la population ait le goût de les utiliser au quotidien. Nous assisterons alors à un vrai partage de la route!

Le Québec a des ressources compétentes en matière de mobilité durable et la force créatrice pour aller de l’avant. Alors osons… pour les générations futures!

Andrée Labrecque, quartier de la Martinière
Angèle Aubin, quartier Desjardins
Louise Marcoux, quartier Christ-Roi
Yolande Lépine, quartier Notre-Dame
Michel Bégin Lamy, quartier Notre-Dame
Marie-France Vincent, quartier Saint-Jean-Chrysostome

Les signataires sont membres du Collectif Virage. Fondé à Lévis en 2019, le Collectif est un regroupement citoyen ayant pour mission de sensibiliser les citoyens et les élus lévisiens à l’importance de développer une mobilité durable axée sur le transport collectif et actif.

Les + lus