vendredi 24 mai 2024
Votre Journal. Votre allié local.
Soins contraceptifs

Des organisations réclament de nouvelles mesures à Québec

Les + lus

Photo : Reproductive Health Supplies Coalition - Unsplash

03 avr. 2024 10:43

La Fédération du Québec pour le planning des naissances (FQPN), soutenue par divers organismes et regroupements à travers la province, a lancé la campagne Révolution contraceptive : Liberté de choix, égalité d’accès, le 2 avril dernier.

Par cette initiative, la FQPN demande au gouvernement du Québec «d’agir immédiatement dans l’intérêt de toute la population québécoise» pour garantir l’accès universel gratuit à tous les moyens de contraception dans la province.

Concrètement, la fédération veut que tous les moyens de contraception disponibles au Québec «pour toutes les situations de couverture médicale» soient gratuits comme en Colombie-Britannique et que la formation ainsi que l’information transmise aux professionnel.le.s de la santé sur les moyens de contraception offerts soient améliorées «afin de dispenser des services de conseil soutenant le libre-choix».

Également, la FQPN réclame une augmentation du financement des organismes qui sensibilisent et fournissent de l’information et de l’accompagnement notamment aux personnes marginalisées ou qui «sont davantage susceptibles de discrimination et de préjugés» de la part de professionnel.le.s de la santé sur les questions de contraception.

«L’accès à la contraception gratuite est une condition primordiale dans l’atteinte de l’égalité entre les genres et dans la diminution des inégalités sociales et économiques. Bien qu’au Québec certains moyens de contraception soient remboursés par les assurances privées ou par la RAMQ, ces coûts annuels peuvent être énormes pour les personnes à faible revenus et ne couvrent généralement que 70 % à 80 % des frais. Cette situation est inacceptable puisqu’il a été démontré dans de nombreuses études que le coût des moyens de contraception constitue la principale barrière pour les personnes qui souhaitent avoir recours à un moyen de contraception», a plaidé la FQPN.

Les + lus