Le premier ministre du Québec, François Legault, demande une nouvelle fois aux Québécois non vaccinés d'aller recevoir leurs doses de vaccin contre la COVID-19. CRÉDIT : ÉMILIE NADEAU

Le premier ministre du Québec, François Legault, le ministre de la Santé de la province, Christian Dubé, et le directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, ont fait le point sur la situation sanitaire de la province, le 7 septembre dernier. Si M. Legault a indiqué que les Québécois devront «apprendre à vivre avec le virus», il a demandé une nouvelle fois à ses concitoyens non vaccinés d’aller recevoir leurs doses afin de freiner la hausse des hospitalisations provoquées par la COVID-19 constatée au cours des dernières semaines.

«87 % des Québécois de 12 ans et plus sont allés chercher une première dose d’un vaccin contre la COVID-19. La majorité des personnes hospitalisées au cours des dernières années n’étaient pas vaccinées. Une personne adéquatement vaccinée a 30 fois moins de chance d’être hospitalisée si elle contracte la COVID-19. […] Je demande aux Québécois vaccinés d’informer avec respect des proches non vaccinés de l’importance de se faire vacciner. Ça n’a pas l’air beaucoup 13 %, mais ce sont des milliers de personnes. J’ose croire que la majorité de ces personnes n’accepterait pas de prendre la place à l’hôpital de personnes qui souffrent d’autres maladies si ces citoyens développent des complications liées à la COVID-19», a souligné M. Legault, lors d’une conférence de presse à Montréal.

Misant sur une augmentation du nombre de personnes vaccinées pour que l’augmentation des hospitalisations ne soit pas exponentielle, les dirigeants de la province estiment cependant que le réseau de la santé devra être solidifié. En effet, le gouvernement provincial a décidé que les hôpitaux devront faire face à un certain nombre d’hospitalisations liées à la COVID-19 au cours des prochains mois puisqu’il n’entend pas reconfiner la province.

«Notre réseau de la santé éprouve plusieurs difficultés. On a assez de lits dans le réseau pour faire face à une augmentation du nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19, mais on manque d’infirmières. […] Il va falloir apprendre à vivre avec le virus. Il va falloir accepter le risque et qu’il y ait des personnes hospitalisées en raison du virus», a illustré le premier ministre.

Du même souffle, François Legault a indiqué que son équipe évalue actuellement plusieurs options pour convaincre des infirmières à revenir dans le réseau public de santé. Pour ce faire, le gouvernement provincial songe notamment à créer un programme d’incitatifs pour convaincre des infirmières retraitées d’effectuer un retour. Également, le ministère de la Santé songe à réorganiser le travail dans le réseau de la santé, entre autres en réattribuant des tâches.

Réseau de la santé : vaccination obligatoire confirmée

Lors de la conférence de presse, Christian Dubé a également annoncé que tous les intervenants du réseau de la santé et des services sociaux, tant au public qu’au privé, devront être adéquatement vaccinés d’ici le 15 octobre prochain. Les employés qui ne se conformeront pas à cette obligation à partir du 15 octobre seront suspendus sans solde. Le ministre de la Santé que le gouvernement avait décidé d’aller de l’avant avec cette décision en suivant un avis préparé par la Santé publique.

Plus tard mardi, plusieurs syndicats représentant les travailleurs de la santé ont réagi à cette décision. Les groupes ont dénoncé les effets pervers de la mesure, estimant notamment qu'elle pourrait accentuer la pénurie de main-d'œuvre dans le réseau de la santé.

Également, à partir de cette date, les visiteurs des établissements du réseau de la santé et des services sociaux devront être adéquatement vaccinés. Lorsqu’ils entreront dans un bâtiment du réseau, ils devront présenter leur passeport vaccinal pour avoir accès à ce dernier.

Notons cependant que les patients ne seront pas concernés par ces mesures, comme les soins de santé sont un service essentiel. De plus, certaines exceptions pourraient être accordées à des visiteurs, comme des personnes qui désirent voir un proche hospitalisé en fin de vie.

Les plus lus

Santé : l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis à éviter, la situation épidémiologique encore stable

Si la situation épidémiologique de la Chaudière-Appalaches n'a pas trop changé, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a lancé un appel aux citoyens, dans son bilan régional publié mercredi. L'organisation demande en effet aux gens de la région d'éviter l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis si leur état de santé ne nécessite pas une intervention urgente.

COVID-19 : la Santé publique régionale tire la sonnette d'alarme

Par voie de communiqué, la Direction régionale de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a partagé son inquiétude face à la détérioration de la situation épidémiologique de la région.

Une rentrée appréciée au Collège

Près d’un mois après la reprise des classes dans l’institution du Vieux-Lévis, les dirigeants du Collège de Lévis se réjouissent des premières semaines de l’année scolaire 2021-2022, lors de laquelle les élèves de l’école secondaire privée ont pu vivre une rentrée plus normale que l’an dernier.

Soins de santé dans la région : une situation alarmante

Avec un système de la santé déjà fatigué avant même la pandémie de COVID-19, le syndicat des professionnels en soins de Chaudière-Appalaches craint arriver à un point de non-retour dans le prochain mois. Selon l’organisation syndicale, les hôpitaux de Lévis, Montmagny, Saint-Georges et Thetford Mines pourraient se retrouver en bris de service après le 15 octobre prochain, date où le personnel soig...

Importante hausse des nouveaux cas de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a notamment rapporté une importante hausse du nombre de nouveaux cas de COVID-19, dans son bilan régional sur l'évolution de la pandémie publié mardi. La majorité des nouvelles infections ont été découvertes en Beauce.

Le port du masque élargi dans les MRC de Bellechasse et de La Nouvelle-Beauce

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a annoncé le 7 octobre, à la suite d'une recommandation formulée par les autorités de santé publique, qu'à partir du 11 octobre, le port du masque d'intervention sera obligatoire pour tous les résidents des résidences privées pour aînés (RPA) ainsi que pour tous les élèves des établissements scolaires du primaire et du secondaire des MRC de Bellecha...

Le Jardin Norah et Romy inauguré

C’est dans la cour arrière de l’organisme Deuil-Jeunesse de Québec qu’a été inauguré le jardin commémoratif de Norah et Romy Carpentier, le 6 octobre dernier. À l’image des intérêts des deux fillettes lévisiennes décédées à l’été 2020, le jardin sera un lieu d’intervention et réconfortant pour la clientèle endeuillée de Deuil-Jeunesse.

Pénurie d’infirmières : Québec prêt à investir 1 G$ dans une «petite révolution»

En compagnie de la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, et du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, le premier ministre du Québec, François Legault, a présenté, le 23 septembre, le plan gouvernemental pour s’attaquer à la pénurie d’infirmières que vit la province Québec prévoit investir jusqu’à 1 G$ pour inciter des milliers d’infirmières à travailler de nouveau da...

Une dernière année en distinction pour un cadet lévisien

À 18 ans, Tomas Lacroix est depuis 5 ans membre du corps des Cadets royaux de l’armée canadienne 2820 des Chutes-de-la-Chaudière. L’adjudant-maître Lacroix a eu la chance d’amorcer sa dernière année dans le corps avec une distinction prestigieuse alors qu’il a été nommé cadet de l’armée le plus exceptionnel du Canada pour 2021 et récipiendaire de l’épée commémorative du lieutenant-général Walsh pa...

COVID-19 : trois décès enregistrés dans le sud de la région

Dans son bilan régional sur l'évolution de la pandémie publié lundi, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé que trois résidents du sud de la région ont récemment perdu leur combat contre la COVID-19.