mercredi 22 mai 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Opinion du lecteur > Opinions-débats

Lettre ouverte

Et nous Mme Rouleau? Les groupes communautaires réclament leur juste part

Les + lus

Photo : Érick Deschênes

18 oct. 2023 12:35

Nous profitons de la semaine nationale de l’action communautaire autonome (SNACA) pour rappeler l’importance des organismes communautaires dans la constitution du filet social, mais également pour vous faire part de nos préoccupations.

Note de la rédaction : Le Journal de Lévis n'endosse aucune opinion qui est partagée dans les lettres d'opinion ou ouvertes publiées dans notre section Opinions. Les opinions qui sont exprimées dans ce texte sont celles des auteurs signataires.

Les groupes d’action communautaire autonome (ACA) appartiennent à la communauté et aux personnes qui s’y impliquent. En plus de donner des services à la population, ce sont des espaces démocratiques, des acteurs de transformations sociales et des lieux d’appartenance. De par leur vie associative, les membres de leurs communautés s’impliquent et développent leur appartenance.

C’est un lieu où, à travers l’éducation populaire, les personnes qui les fréquentent, tout comme l’ensemble de la collectivité, ont accès à une analyse des enjeux sociaux et de leurs impacts potentiels sur leurs vies. Ce sont des lieux où s’organisent des mobilisations où toutes et tous sont invités à participer afin de faire entendre leur voix sur des sujets qui les touchent. Quant aux services offerts, ils couvrent un large éventail qui agit sur l’ensemble des déterminants de la santé, de la prévention et des changements sociaux. Ils sont une maille essentielle du filet social.

Par contre, ils sont malheureusement souvent ignorés par le gouvernement Legault. C’est pourquoi, plusieurs groupes de Chaudière-Appalaches, sommes regroupés sous le nom du comité régional Engagez-vous pour rappeler l'apport essentiel du comité dans la région, l'importance des revendications appuyées et porter haut et fort la voix des organisations qui s'y impliquent.

L’été dernier, nous faisions parvenir un sondage auprès des groupes de la région pour bien saisir leurs réalités. Sans surprise, la majorité d’entre eux souffrent d’un sous-financement chronique. Pire, lors des dernières années marquées par une importante hausse du coût de la vie, l’État n’a jamais accordé une indexation pleine et entière à l’ensemble des groupes d’action communautaire autonome. Ce qui fait en sorte qu’ils s’appauvrissent de plus en plus à chaque année, à l’instar de la population qu’elle rejoint.

Les groupes de la région ont également nommé subir des attaques à leur autonomie en ce sens qu’ils tendent à devenir, bien malgré eux, des prestataires de services pour pallier au manque de ressources des services publics, au détriment de leur mission.

Il est également impossible de passer outre les préoccupations des groupes concernant le projet de loi 15: Cette nouvelle société d'État, qui de part sa structure non démocratique avec des pouvoirs centralisés viendra à nouveau fragiliser les groupes communautaires et la population qu'elle dessert.

Finalement, les groupes ont indiqué être très préoccupés par la dégradation du filet social et constatent jour après jours les répercussions sur les personnes qu’ils rejoignent. Par exemple, des femmes sont prises avec leurs conjoints violents devant l’incapacité à se loger à un prix décent.

Dans un contexte de hausse du coût de la vie et de détérioration du filet social, il est plus qu’urgent que l’ensemble des groupes d’ACA soit financé à sa juste mesure et que des mesures concrètes soient mises en place pour soutenir l’ensemble de la population. Votre gouvernement subventionne à coût de millions des entreprises étrangères alors que la priorité devrait être la population qui l’a élu!

Vous avez un devoir de solidarité envers les personnes les plus vulnérables et précaires et devez absolument réinvestir dans l’ensemble des services publics et des programmes sociaux, dont font partie les groupes d’action communautaire autonome. Nous nous attendons à ce que des sommes importantes soient prévues en ce sens dans la mise à jour économique du 7 novembre prochain. S’il en était autrement, le comité régional Engagez-vous continuera à mobiliser les organismes de la région pour qu’ils poursuivent leurs revendications.

Stéphanie Roy de la Table régionale des organismes communautaires Chaudière-Appalaches

Naélie Bouchard-Sylvain du Regroupement d’éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches

Esther Baillargeon de l’Association pour la défense des droits sociaux Rive-Sud

Olivier Turcotte de la Corporation de développement communautaire Beauce-Etchemin

Frédérique Lemay du Réseau des groupes de femmes Chaudière-Appalaches


Les + lus